La longue traîne de A à Z

La longue traîne en référencement

On vous en a déjà parlé dans certains de nos articles, la base d’un référencement réussi passe par des mots-clefs

 

Rappelez-vous :

Votre site internet est classé avec des millions d’autres dans les bases de données des moteurs de recherche. Ces derniers les propulsent dans leurs pages de résultats (SERP) en fonction des requêtes tapées pour les internautes. Si vous êtes un plombier à Nantes et qu’un internaute tape « plombier Nantes » et que vous vous êtes bien référencé sur ces termes, votre site devrait être affiché dans les premiers résultats.

Les mots-clefs

 

Pour autant, il existe différents types de mots-clefs :

  • buying keywords
  • mots-clefs génériques
  • longue traine

Les buying keywords sont les mots-clefs à enchères, utilisés avec Adwords dans une stratégie de référencement payant.

Quand on se lance dans le référencement naturel, on cherche à se positionner sur des mots-clefs génériques qui correspondent à l’activité ou au métier exercé. On pense par exemple à « plombier », « restaurant », « agence immobilière » ou encore « agence de référencement ». Mais vous imaginez facilement à quel point la concurrence pour se positionner sur ces mots-clefs doit être rude ! Tous les concurrents français doivent y travailler au quotidien. Ça fait un paquet de monde, non ? 

Chercher à se positionner sur ce type de mots-clefs peut donc demander énormément d’efforts et parfois représenter une perte de temps et donc d’argent. Ce n’est pas que le combat est perdu d’avance… Mais presque face à certains géants du web et à leur équipe d’experts SEO.

Il pourrait donc être pertinent de se positionner sur des mots-clefs précis qui auront évidemment moins de concurrence. C’est le principe de la longue traine

Toute votre stratégie est donc basée sur le choix de vos mots-clefs ! Petit retour sur cette étape essentielle.

1. Le choix de mots-clefs pertinents

choix pertinentOn vient de le dire, c’est une étape stratégique par laquelle passent tous les ténors du web. En fonction de votre activité, il faudra vous positionner sur un certain nombre de mots-clefs. Ils permettront d’attirer un certain trafic, autant d’internautes possiblement intéressés par vos produits et services et donc autant de prospects potentiels ! En décrivant très précisément votre activité, vos produits et vos services, vous amènerez du trafic de qualité et c’est ce qui nous intéresse.

En effet,  être précis vous permettra de vous positionner sur des requêtes moins concurrentielles qui seraient chronophages et énergivores. C’est d’ailleurs ici que débute le concept de longue traine.

Vous l’aurez bien compris, les mots-clefs sur lesquels vous vous positionnez sont en fait les requêtes tapées par les internautes sur Google et les autres moteurs de recherche. L’objectif est bien évidemment que votre site sorte sur le plus grand nombre de mots-clefs !

 

Mais comment trouver les mots-clefs sur lesquels me positionner ?

Vous pouvez bien évidemment en trouver vous même en fonction de votre activité. Vous connaissez votre domaine. De plus, certains mots-clefs paraissent assez évidents. Si vous vendez des chaussures, vous aurez certainement besoin de travailler le mot-clef « achat chaussures » et tous ses synonymes. Mais parfois, ce travail peut s’avérer plus compliqué. Un coup de main n’est alors pas de refus.

 

Ubersuggest 

ubersuggestC’est un peu la référence en la matière. Quand vous êtes à court d’idée pour trouver des mots-clefs, il vous en suggère, tout simplement ! Les outils de ce genre sont assez rares. Mais lui même a très récemment été modifié. Désormais, on le trouve sur le web sous l’url : http://neilpatel.com/keyword-tool/

L’interface a été modifié. Ce qui a très certainement perturbé un certain nombre d’entre nous, notamment au sein de notre équipe ! Le problème est qu’il est désormais exclusivement en anglais.

 

Answer The Public

Answer the publicHeureusement, nous avons su rebondir et avons déniché un nouveau petit bijou. A savoir www.answerthepublic.com. Ce site est un générateur d’idées plutôt innovant. En partant d’un simple mot-clefs, il génère une liste de questions associées à votre recherche. C’est la méthode des 5W ! Ces questions sont bien évidemment celles qui peuvent être tapées par les internautes. Très pratique pour récupérer des mots-clefs ! En plus, cet outil génère des variations d’expressions clefs et des sujets éditoriaux. Un vrai petit bijou, on vous l’a dit.

 

Comment utiliser mes mots-clefs ?

En faisant du contenu qualitatif et quantitatif. Il faut placer ces mots-clefs dans vos contenus. Si possible, en évitant de mélanger les thématiques. Google n’aime pas les pages fourre-tout. Alors il faut créer une page par thématique, quitte à avoir des pages peu remplies. Évidemment, nul besoin de vous dire que sur-optimiser vous soumettra à des sanctions de la part de Google. Tout doit paraitre naturel !

Pour être encore davantage apprécié par Google, n’hésitez pas à bien structurer votre contenu. Il doit être lisible et aéré. L’internaute doit trouver facilement ce qu’il est venu chercher. Alors n’hésitez pas à utiliser des images et de belles mises en page.

Après ce bref rappel concernant les mots-clefs de manière générale, concentrons nous sur le sujet du jour : les longues traines.

2. Le concept de longue traine

Très simplement, la longue traine correspond à l’ensemble des requêtes très précises et détaillées écrites par les internautes dans les moteurs de recherche.

Prenons des exemples de longues traines pour une agence immobilière :

Exemple agence immobilièreLes mots-clefs génériques seraient : « agence immobilière », « achat maison », « achat appartement ».

Les longues traines seraient : « achat maison T4 Rouen », « location studio Paris 13ème arrondissement » ou encore « sous location appartement été centre de Nice ».

L’exemple est assez parlant. La longue traine regroupe les expressions qui décrivent de manière précise les services ou produits que vous vendez ou dont vous parlez sur votre site internet. Il existe des centaines de milliers de combinaisons de mots-clefs possibles pour former ce qu’on appelle la « longue traine » !

3. Longue traîne : ses origines

Aussi appelé « long tail » en anglais ou « longue queue », ce concept a vu le jour en 2004 et a été découvert par Chris Anderson, alors rédacteur en chef de la revue américaine Wired. À ce moment, il ne parlait pas de référencement mais de ventes en ligne. Selon lui, plus de la moitié du chiffre d’affaires de sites e-commerce était réalisé par la vente collective d’un très grand nombre d’articles vendus à l’unité, en petite quantité.

En d’autres termes, on pourrait dire que les articles les plus populaires ne génèrent qu’une petite partie du chiffre d’affaires. Le plus gros étant réalisé par la vente des autres produits.

Pas assez clair ?

Chris Anderson a en fait réalisé que les best-sellers représentent moins de ventes que ce que les petits produits faisant l’objet d’une faible demande peuvent représenter collectivement.

En regardant de plus près les sites Amazon et Netflix, on remarque deux choses :

  1. Les produits les plus vendus, les « best-sellers » représentent beaucoup de ventes mais peu d’ouvrages.
  2. Les autres ouvrages, peu vendus individuellement, représentent collectivement l’essentiel des bénéfices du site e-commerce

 

On peut aussi comprendre la longue traine avec un schéma :

Le concept de la longue traîne

Les best-sellers sont représentés dans la partie rouge : un nombre de produit réduit mais dont la vente est importante. En orange, on trouve tous les autres « petits produits ». Enormément de produits différents vendus en très grands nombres.

Le concept de la longue traine est intéressant quand on sait que la longue traine, les produits en orange sur le schéma, représente 80% du chiffre d’affaires de ces sites e-commerce. 80% !

4. La longue traine en référencement

Ce concept de longue traine s’est donc très facilement transposé en SEO. Une petite partie du trafic sur votre site internet provient de mots-clefs génériques, très souvent tapés par les internautes, mais hyper concurrentiels ! Ils nécessitent beaucoup de travail et il est difficile de se positionner sur ces mots-clefs. De plus, ces requêtes représenteront environ 20% de votre trafic.

Parallèlement, beaucoup d’associations de mots-clefs sont tapés très peu de fois car elles sont très précises et spécifiques. La probabilité que des milliers d’internautes tapent la même est donc assez faible. Ces mots-clefs génèrent donc un faible trafic mais si on les additionne, la somme de toutes ces requêtes représentent environ 80% du trafic issu des moteurs de recherche.

Comment appliquer le concept de la longue traine ?

Dans la pratique, le travail est assez semblable. Il faudra simplement créer davantage de volume de texte en ajoutant des mots-clefs dits de « longue traine », c’est à dire plus spécifiques, en respectant le champ lexical de la page.

Pour utiliser la longue traine, il peut être très intéressant d’avoir un blog. Car il faut écrire, le plus possible ! Pour ça, mieux vaut avoir un plan éditorial avec une série d’articles à écrire ainsi qu’une liste de requêtes spécifiques en lien avec votre thématique.

Longue traine

5. Les avantages de la longue traine

Aujourd’hui, la longue traine ne peut plus être ignoré dans une stratégie de référencement. Pour être visible sur les moteurs de recherche et répondre aux questions, de plus en plus nombreuses, des internautes, il faut intégrer ce travail à votre site internet.

D’autant que la longue traine possède de nombreux avantages.

Augmentation du trafic 

augmenter le traficLe nombre de requêtes générées par des longues traines est largement supérieur au nombre de recherches sur des mots-clefs génériques. Faisons un peu de mathématiques : 200 mots-clefs qui génèrent chacun 20 visites valent-ils mieux qu’un mot-clef qui génère 200 visites ? Évidemment ! Vous l’aurez vite compris, la longue traine a l’avantage de générer davantage de trafic sur votre site internet.

Un meilleur taux de transformation

Meilleur taux de transformationQuand on regarde de plus près, on se rend compte que la longue traine correspond bien plus à l’internaute qu’un mot-clef générique. On se rapproche considérablement de sa recherche. Un internaute qui tape une recherche précise sait ce qu’il recherche. Si c’est un produit, ça peut signifier qu’il est déjà engagé dans un processus d’achat. S’il tombe sur un site qui correspond au produit recherché, la probabilité qu’il achète est bien plus forte que s’il avait tapé un mot-clef générique ! Si un prospect arrive sur votre site via la longue traine, le taux de transformation est bien meilleur.

Des requêtes moins concurrentielles 

On a déjà évoqué le sujet un peu plus haut mais il st important d’avoir compris cet aspect. Les mots-clefs génériques ne sont pas précis et donc tapés des millions de fois sur le web. Par manque de connaissances, beaucoup d’entreprises se positionnent sur ce types de mots-clefs, ce qui les rend hyper concurrentiels.

A contrario, d’une manière individuelle, la longue traine est peu recherchée. Ce qui la rend accessible à tout un chacun !

6. La longue traine, un concept d’avenir

La longue traine est un concept relativement récent sur le web. Tout simplement car plus le temps passe, plus les internautes font des recherches précises. Ils ont réalisé l’intelligence grandissante des moteurs de recherche. Désormais, ils sont capables de répondre à nos questions !

Il y a quelques années, on tapait en moyenne 2 mots-clefs par requête. Aujourd’hui, on en tape 3. Demain, on en tapera certainement encore davantage.

Ce concept est d’autant plus intéressant quand on pense au développement de la commande vocale. En effet, qui d’entre nous n’a jamais posé une question à son smartphone comme il le ferait à son voisin ? La réponse est d’ailleurs parfois plus précise !

Avec le temps, on va être amené à quitter l’écriture vers la commande vocale : SIRI, ok Google…

On peut même facilement se demander si, à terme, on continuera à écrire ? Après tout, nos ordinateurs peuvent bien lire les textes à notre place… (clic droit > parole > commencer la lecture). Ces fonctionnalités se développent pour accroitre l’accessibilité au web. Mais ce qui est sûr, c’est que tout le monde y trouve son compte.

Pour conclure

Après avoir lu cet article, j’imagine que vous vous jetterez sur votre stratégie de référencement pour y incorporer la longue traine. Parce que cette technique ouvre la voie à davantage de requêtes, davantage de visiteurs, un taux de transformation plus important… En d’autres termes, un ROI boosté !

Commentaires