Le SEO en 2013 vue par André Weyher, ex bras droit de Matt Cutt [Interview FR]

Andre Weyher

Andre Weyher

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’avoir un invité de taille pour une interview sur le blog de l’Agence 🙂 ! Il s’agit d’Andre Weyher qui a travaillé avec notre ami Matt Cutt durant 5 ans. André a sympathiquement accepté de répondre à mes questions sur le référencement en 2013.

1. Bonjour André. Vous avez travaillé pour Google avec Matt Cutts pendant cinq ans, qu’avez-vous appris de cette expérience?

Salut Alexandre, merci beaucoup de m’inviter sur votre site ! Pour répondre à votre question, j’ai en effet fait partie de l’équipe de recherche qualité chez Google. Une super expérience ! Après avoir passé du temps chez AdWords et eu quelques promotions internes, j’ai eu la chance de rejoindre l’équipe la plus intéressante à laquelle j’ai jamais participé.

L’équipe de recherche qui garde l’index de Google propre.

Au sein de l’équipe, j’étais majoritairement responsable de la qualité du contenu et des profils de liens retours. Donc ça veut dire que j’évaluais des centaines de milliers de sites et décidais si leurs contenus étaient authentiques ou s’ils faisaient partie d’une campagne SEO (de type Blackhat). À part ça, mon équipe faisait aussi des suggestions basées sur ces expériences aux ingénieurs qui créent effectivement l’algorithme.

C’est en fait l’exact contraire de la SEO mais, bien sûr, quand on sait comment NE PAS en faire, ce qui est permis devient aussi évident…

2. Parlons de SEO. Pourriez-vous nous donner votre opinion sur Google et plus particulièrement de leur bataille contre les SEOs ? Que pensez-vous des mises à jour récentes ?

Bonne question. Je suppose que la plupart de vos lecteurs sont SEOs, donc ils pourraient ne pas être très contents de ce que je vais dire mais selon moi Google a toujours été fidèle à sa promesse de prendre soin de l’utilisateur. La SEO est devenue une industrie énorme qui a en réalité pour objectif de tromper l’algorithme en lui faisant croire qu’une chose est plus importante qu’elle ne l’est réellement. Voyez ça du point de vue de Google, si les utilisateurs arrêtaient de faire confiance aux résultats de recherches, ils arrêteraient d’utiliser Google et eux n’en gagnerait plus rien.

Donc il est extrêmement important que les résultats soient de bonne qualité. Bien sûr, ceci ne veut PAS dire que la SEO soit une mauvaise industrie. Il y a beaucoup de choses qu’on peut faire pour optimiser sa présence sur Google. Le conseil que je donnerais aux SEOs serait d’être sélectifs concernant les clients qu’ils acceptent. Et rappelez-vous, il y a plus dans chaque client que juste leur site principal. Utilisez un outil pour trouver la véritable étendue de leur réseau.

Si le site n’est pas suffisamment intéressant pour faire un lien vers lui ou le citer, il ne vous reste que les techniques de blackhat et les moyens trompeurs de positionner le site…

La SEO n’est pas morte, elle devient juste de plus en plus liée aux Relations Publiques. Si vous avez quelque chose d’intéressant à dire, vous serez entendus, sinon peut-être devriez-vous repenser votre stratégie marketing.

3. Les SEOs français parlent beaucoup de sites et blogs thématiques, qui pourraient être capables de remplacer les communiqués de presse et améliorer leur netlinking; pouvez-vous nous donner votre opinion à ce sujet ?

Sur le principe, je suis d’accord. Il y a quelques conditions dont vous devez vous rappeler. Je pense que la pertinence va devenir de plus en plus importante pour la SEO. Google a clairement fait comprendre que le PageRank n’était plus si important que par le passé.

Selon moi, la pertinence des liens entre les sites va devenir un élément extrêmement important, tout comme la co-citation.

Pour aller plus loin sur ce sujet, il y a un récent post de Rand Fishkin de SEOmoz. La chose la plus importante est cependant de s’assurer que les sites qui font des liens vers vous sont AUTHENTIQUES. Je ne peux qu’insister là-dessus. Si Google suspecte que le site ou les liens vers le site ont été placés dans un objectif SEO plutôt qu’avec de véritables intentions, vous pourriez avoir des ennuis.

4. D’après votre expérience, quelle est, selon vous, la meilleure stratégie SEO pour référencer un jeune site sur des mot-clés compétitifs ?

Excellente question.

Je pense que les SEOs doivent commencer à penser plus comme des commerciaux et moins comme des techniciens qui réalisent un genre d’astuce technique.

Il faut aborder ce sujet en responsable marketing :

  • Qu’est-ce qui est unique à propos de ce site ? (NDLR : Quelle est votre proposition unique de vente ?)
  • Quelles sont les personnes qui vont en tirer profit ?
  • Où sont-ils sur internet ?
  • Qu’est-ce que je peux leur offrir pour les intéresser ?
  • Comment puis-je devenir un membre actif de cette communauté ?

Si vous êtes passionné à propos du domaine où vous êtes, ces choses viendront naturellement !

Google veut que vous receviez le trafic que vous méritez, donc mon conseil serait : abordez le marché avec une passion véritable pour votre produit et un peu moins avec des dollars dans les yeux.

Si votre seule motivation est l’argent, vous allez plus que probablement ne pas réussir à devenir une autorité reconnue dans votre domaine puisque vous n’écrirez pas de contenu utile, qui montrerait une véritable passion et connaissance de votre domaine.

Deuxièmement, soyez aussi très critique envers le marché que vous tentez de pénétrer.

Soyez réalistes: est-ce que le marché est encore suffisamment ouvert pour y entrer sans devoir se résoudre à des techniques de SEO de type Blackhat ?

Je pense qu’internet devient de plus en plus comme une société offline. L’époque des astuces techniques pour devenir le N°1 est terminée.

5. Que pensez-vous du Guest-blogging en 2013 ?

Je pense que  que le guest blogging est une technique encore très bonne et très utile, mais encore une fois… l’AUTHENTICITE est la clé. Avoir un lien vers votre site depuis un blog sur le VTT quand votre site parle de fromage ne va probablement pas être une bonne chose pour vous, même si le PageRank est bon. Mais si vous avez l’opportunité d’être blogger invité sur un site au thème pertinent, vous devriez le faire ! Tout est question de thématique.

6. Si vous pouviez donner un seul conseil aux SEOs français, quel serait-il ?

Le contenu est la clé pour un positionnement à succès.

Devenez une référence dans votre secteur, oubliez l’aspect technique de la production de liens et concentrez-vous sur un véritable marketing, basé sur la qualité.

Alexandre : Merci André pour vos réponses qui sont réellement très intéressante. Pour résumé, le SEO doit réellement se voir comme un aspect marketing et être en partenariat avec toutes les autres sphères de l’entreprise. Afin d’éviter les techniques BH, il faut publier du contenu à forte valeur ajoutée, entrainant le linkbaiting. Le Seo va donc coûter plus cher mais l’intérêt sera triple, pour les moteurs de recherche qui classerons du contenu de qualité en première page, pour les lecteurs qui auront du contenu de qualité & pour le client qui deviendra une référence dans son domaine, cela ne pourra être qu’un atout énorme dans son image de marque.

7. Pourquoi avez-vous choisi de vous retirer de Google ?

Principalement pour des raisons personnelles, j’avais un vieux rêve de déménager en Australie. Après avoir attendu de nombreuses années, j’ai finalement eu l’occasion de le faire mais le bureau de Google à Sydney n’a pas d’équipe de recherche et je ne voulais pas retourner chez AdWords. Donc j’ai décidé que mes connaissances seraient mieux utilisées en externe. Je n’ai pas regretté mon choix du tout. J’ai rencontré des gens supers à Sydney et eu la chance de devenir co-propriétaire d’une nouvelle entreprise extrêmement excitante qui va, espérons, beaucoup valoriser la SEO et le monde du marketing en ligne.

8. En ce moment, avez-vous des projets?

En ce moment, je lance netcomber. C’est un nouvel outil révolutionnaire qui va, espérons, donner de précieux renseignements à quiconque veut travailler dans le monde de l’internet.

Les moteurs de recherche savent exactement qui possède quel site sur internet et ils utilisent cette information quotidiennement pour (entre autres) combattre la SEO Blackhat.

Imaginez qu’ils trouvent un site spammeur, il y a des chances que les autres sites du même propriétaire fassent de même. Donc ils vérifient le propriétaire du groupe et le rétrogradent ou parfois même retirent son réseau entier de l’index ! J’ai pris ce principe et l’ai introduit au monde comme un outil externe.

9. Comment est-ce que cet outil fonctionne ? À qui est-il destiné? Quel est son but final ?

L’interface de l’outil est assez simple mais sa technologie est en fait assez complexe et le résultat d’une longue période de codage et d’écriture d’un algorithme intelligent. On a parcouru 200 millions de sites (bientôt 500 millions), utilisé plus de 3000 facteurs, et identifié d’autres sites possédés par la même personne. Bien sûr, il y a d’autres sites qui ESSAIENT de faire la même chose, mais ils utilisent seulement un élément, comme les Whois information par exemple. Mais ça peut être facilement rendu anonyme.

Netcomber utilise 3000 éléments comme les détails d’hébergement, liens en commun, les ID de compte Google Analytics (NDLR : Ce n’est donc pas une rumeur, Google utilise bien Google Analytics dans ses analyse SEO). Et même le style de codage du développeur. Donc les propriétaires ne peuvent pas se cacher de notre algorithme 😉

Nous avons des utilisateurs très variés, la plupart sont des SEOs, des filiales de marketing et des grosses agences mais récemment nous avons aussi vu l’outil utilisé par des journalistes d’investigation et même des avocats, ou juste n’importe qui voulant garder un oeil sur sa concurrence. Nous espérons faire d’internet un endroit encore plus transparent, j’invite les lecteurs à tester !

10. Souhaitez-vous ajouter quelque chose?

Merci, je voudrais inviter vos lecteurs à aussi visiter mon blog sur Netcomber. Je vais écrire à propos de SEO mais je souhaite le faire sur base de questions que les gens pourraient avoir à propos du marketing en ligne ou des moteurs de recherche. Je défie tout le monde de trouver de bonnes questions !

Merci beaucoup de m’accueillir sur votre site ! Je souhaite bonne chance et bon succès à tout le monde !

Alexandre : N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires, les questions les plus pertinentes seront ajouté avec la réponse d’Andre en édition.

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
40 réponses
  1. Arvel
    Arvel says:

    Merci beaucoup pour cette Interview (en français, chapeau !) très instructive. On le savait déjà, mais le contenu est le facteur principal d’un bon référencement. C’est confirmé ici. Un site sans contenu est voué à l’échec, de même que les sites à contenus dupliqués ou spinné. C’est lui qui dicte l’orientation du site en insistant sur certains mots, en liant certaines pages, etc.

    Répondre
  2. Papy Spinning
    Papy Spinning says:

    Très intéressant. Si Google prenait soin de l’utilisateur, peut-être aurait-il moins de problèmes avec les CNIL européennes non ? Donc la première chose dont Google prend soin semble-t-il c’est de gagner de l’argent, ensuite, c’est son “optimisation” fiscale (Cf. Rapport Colin et Colin sur la fiscalité numérique par exemple). Le plan marketing du “gentil” moteur est mort et enterré.
    Je m’inscris en faux contre cette idée que le SEO pourrait consister à “tromper” la métrique de Google. En quoi l’absence de SEO indiquerait des résultats intègrent? Ce que fournit Google est sa vision du web, pas le web.
    C’est étonnant de voir ce mot de “transparence” revenir comme un leitmotiv. Google, comme vous apparemment, voudriez que le web soit totalement transparent, sauf les principaux intéressés par cette transparence, l’opacité de Google est totale.
    Pour finir je ne partage pas la prétentieux de savoir comment les SEO’s doivent penser. C’est assez moralisant pour une population qui préfère analyse les métriques de classement plutôt que dépenser leur budget en achat de mot clés.

    Répondre
  3. Svetlana
    Svetlana says:

    Et bien, ça c’est du guest blogging 😉 Très instructif comme interview, et je suis d’accord, le branding est la clé du SEO d’aujourd’hui et de demain.

    Répondre
  4. Lionel
    Lionel says:

    Un peu d’accord avec le commentaire précédent. Google prône la transparence du côté des webmasters et agences SEO mais ne s’applique pas ses propres conseils. Intéressant de voir que les ID des comptes analytics sont utilisés, même si cela confirme ce que je pensais. Un article intéressant en tout cas et en français, c’est toujours agréable 🙂

    Répondre
  5. Yann
    Yann says:

    Les conseils donnés sont tout bonnement impossibles à appliquer : comment s’assurer de l’authenticité des sites qui font des liens vers le mien ?

    Je ne parle pas des liens que je peux être amené à faire comme ici dans mes commentaires, mais de ceux dont je n’ai pas connaissance, c’est à dire les fameux liens naturels tellement prisés et vantés par Google.

    Répondre
  6. www.club-events.fr
    www.club-events.fr says:

    Malheureusement on en sait pas plus sur l’algorithme de Google, mais ça reste intéressant. En effet, on peut en conclure qu’il faut réussir à penser comme les créateurs de son algo pour aller dans son sens !

    Répondre
  7. blog achat
    blog achat says:

    Netcomber, l’outil pour fliquer les propriétaires de sites… mais heureusement qui ne marche pas avec les tests que je viens de faire !
    Ca fait froid fans le dos cet interview ! Ils se prennent pour qui chez Google ? On croit vraiment rêver … ou plutôt cauchemarder !

    Répondre
  8. Rides
    Rides says:

    C’est bien d’avoir l’avis d’un personne internet à ce système, même si cet interview n’apprend pas forcément quelque chose de grandiose. Mais c’est toujours bien de le rappeler, surtout pour les débutants qui peuvent faire certaines choses de travers en pensant bien faire.

    Répondre
  9. Paul
    Paul says:

    Pour l’intérêt de Google le SEO est donc orienté vers l’authenticité si je suis bien l’interview et s’exécute selon toujours le thème du site. Le message est bien transmis mais le soucie c’est que Google est vraiment très sévère pour ceux qui ne paient pas.

    Répondre
  10. Nick
    Nick says:

    Voilà une interview d’André Weyher où on en apprend un peu plus sur les outils de Google en interne pour remonter un réseau de liens. netcomber est un super outil qui permet de mettre à jour des copinages évidents. C’est pourquoi plus que jamais le SEO devient un métier de relations publiques.

    Répondre
  11. pierre
    pierre says:

    Merci pour cet interview qui nous montre un peu l’envers du décors, même si j’aurais avoir un peu plus de concret.
    André Weyher nous explique une fois de plus que la qualité du contenu reste la priorité et que google veut du naturel et encore du naturel. Or les SEOs ont tendance à créer des subterfuges pour se différencier et se placer correctement dans Google, ce qui va clairement à l’encontre des préconisations de Google. C’est le chat qui se mort la queue…

    Répondre
  12. Lolo SEO
    Lolo SEO says:

    La transparence, vaste programme…

    Netcomber, qui semble la prôner à tout prix, prêche bien sûr par l’exemple.

    Où pouvons-nous obtenir la liste exacte et exhaustive des 3000 critères qui sont pris en compte par le programme, pour définir si des sites appartiennent au même réseau ?

    Répondre
  13. Xavier Barbot
    Xavier Barbot says:

    Sympathique interview!

    Le point de vue de google est quand même très très moralisateur (Faite ce que souhaite, pas ce que je fait).

    “Abordez le marché avec une passion véritable pour votre produit et un peu moins avec des dollars dans les yeux.”

    Ok l’ami Google, peut tu, s’il te plait, supprimer les adwords qui encombre 90% la ligne de flottaison de tes propres pages? 😀

    Répondre
  14. Alice and Peter
    Alice and Peter says:

    Il ne faut pas oublier que Google est une société privée et que malgré quelques contraintes imposées (monopole, concurrence, etc…), elle fait ce qu’elle a envie de faire.
    Tant qu’on aura un pourcentage d’utilisation de Google aussi important, nous serons dépendants d’eux et soumis à leurs “éxigences”.

    Répondre
  15. Mathilde
    Mathilde says:

    L’interview est vraiment bien c’est la crème du SEO. Cela à répondu à certaine question qui restaient encore sans réponse concernant le référencement. Tu as éclairé ma lanterne 😉

    Répondre
  16. Le Juge
    Le Juge says:

    Super cette interview avec un ex de la SQE team. Bon apres dans le coeur du message il n’y a pas beaucoup de nouveauté mais c’et normal.

    J’ai bien le concept de NetComber, ca peut etre un outil a mettre dans la boite lors des benchmarks et histoire d’en savoir un peu plus sur les sites qu’on audits – ca devrait m’éviter quelques surprises

    Répondre
  17. Mohammed ALAMI
    Mohammed ALAMI says:

    J’ai été un des premiers à adopter NETCOMBER dont le principe m’est utile en tant que SEO mais je pense que la plateforme n’a pas été étudiée pour une montée en charge telle que vs avez connue. Résultat : beaucoup de Servor Error, Login failure, et d’autres bugs que j’ai rapportés. Mais le plus stressant je troyve c’est l’impossibilité de gérer son abonnement : il a fallu que je demande la suspension manuelle par un assistant.
    Ceci dit bonne idée et l’avenir est prometteur en effet.

    Répondre
  18. L.Jee
    L.Jee says:

    Intéressant d’avoir l’avis d’un ex-googler en français 😉 Bon on n’y apprend pas grand chose de plus, toujours cette histoire de contenu et de linkbaiting mais si ça marchait réellement, ça se saurait…

    Répondre
  19. François-Olivier
    François-Olivier says:

    Bonjour,

    Il est amusant de voir qu’un ancien de l’équipe de MC s’adonne au guest blogging pour prendre deux backlinks sur un post invité.

    Je voudrais revenir sur “(NDLR : Ce n’est donc pas une rumeur, Google utilise bien Google Analytics dans ses analyse SEO)”. C’est à dire ? Comment as tu tiré cette conclusion ?

    Merci

    Répondre
    • Alexandre
      Alexandre says:

      Bonjour,

      Assez simplement, Andre Weyher dit utiliser 3000 facteurs pour son outils pour détecte les réseaux de sites (en parlant notamment des ID).
      Google qui à en sa possession un énorme logiciel pour tracker à qui appartient tel ou tel site s’en priverai-il ? Non il ne faut pas rêver 🙂

      Répondre
  20. Pit
    Pit says:

    Un article très intéressant même si je n’ai pas eu l’impression d’apprendre grand chose, c’est toujours sympa de voir des grosses pointures SEO sur un blog.

    Répondre
  21. echelle
    echelle says:

    Merci pour cette article, mais on n’y apprend rien du tout, que des banalités. Mais c’est quand emme sympa de s’etre prêter au jeu de l’interview.

    Répondre
  22. référencement web
    référencement web says:

    Merci pour cet interview.
    Il est toujours passionnant de lire les opinions d’un ancien employé de google afin d’enrichir un peu plus exactement ses connaissances en terme de référencement.

    Répondre
  23. Fleur
    Fleur says:

    Pas mal comme interview. La SEO prend réellement une part importante dans la visibilité de son site. Et les algorithme déterminant la position vise à reduire de plus en plus les utilisateur de black hat.

    Répondre
  24. Quentin
    Quentin says:

    Interview très intéressante, même si la plus part des informations sont déjà plus ou moins connues.

    NetComber à tester pour moi, je ne connaissais pas 😉

    Répondre
  25. paul
    paul says:

    Aux USA Google pousse beaucoup sur “Google Business Photos” qui est une série de photos dans un commerce par exemple, pour montrer l’ambiance. Il semble que cela ai un impact sur le ranking, surtout en g+. Avez-vous la même chose en France et vu un montée en rank?

    Merci,

    Paul

    Répondre
  26. jasmin
    jasmin says:

    Merci pour cette interview instructive. Et oui, le contenu devient de plus en plus important. C’est vraiment un des points essentielles à développer. Il faut mettre des pages avec du contenu pertinant sur son site pour que celui ci fonctionne corectement. Et bien sur il faut éviter le duplicate content.

    Répondre
  27. Antony
    Antony says:

    Voilà un interview très pertinent, et qui a pu m’apprendre certaines choses, notamment qu’il fallait voir le coté commercial plutôt que SEO, c’est pour cela que j’ai repensé toute la stratégie de mes sites de vente en ligne en essayant de me rapprocher le plus de mes utilisateurs… En espérant que cela fonctionne !

    Répondre
  28. Pascal
    Pascal says:

    Vraiment L’interview Andre Weyher est vraiment bon, nous avons bien appris de beaux chose au niveau de SEO & Google, des truc qui se déroulent au niveau de google. Merci pour l’interview et bon chance dans vos projets Andre .

    Répondre
  29. plombier chauffagiste 75
    plombier chauffagiste 75 says:

    Intéressant comme article, mais la question qui se pose, est ce qu’on doit changer de cible comme source de backlinks les blogs américains, c’est dire est ce que Google prend en compte les sources américaines comme fiables plus que les autres sources?!

    Répondre
  30. Paulo
    Paulo says:

    Interview très pertinente. Je l’ai lue avec beaucoup d’intérêt. Vous avez présenté les choses d’une manière claire et bien structurée.

    Répondre
  31. openlanchot
    openlanchot says:

    Dommage que l’on en sait pas forcément plus sur l’algorithme de Google.
    Mais l’article est très bon et très pertinent.
    Pour les novices en SEO il est bon de lire cet article. Je partage sans hésitation

    Répondre
  32. Christophe
    Christophe says:

    Merci pour cette interview, c’est toujours intéressant d’avoir l’avis d’un expert ! En tout cas j’ai le même point du vue que lui sur la SEO au jour d’aujourd’hui.

    Répondre
  33. Aissam
    Aissam says:

    J’ai adoré l’interview, elle est très pédagogique sauf que comme dit plus haut o n en sait pas plus sur les secrets des algorithmes de Google, sympa quand même, je vais mettre un lien sur le site de l’agence pour mes lecteurs, ca devrait les intéresser

    Répondre
  34. Paskie
    Paskie says:

    Merci pour cette entrevue, c’est encore plus intéressant de lire un article ainsi pour ma part, c’est le contact humain que je recherche à travers les articles, et j’ai eu ce que je voulais!

    Répondre
  35. ludis marketing
    ludis marketing says:

    excellent , bonne prespective de 2013 🙂 @paskie – le contact humain et la bonne relation d affaire est maintenant essentiel 😉

    Répondre
  36. Anthony
    Anthony says:

    Super interview, très intéressant. Il y a deux liens erronés sur l’article le lien linkbaiting (interne) et le lien netcomber qui contient un “.”. En tout cas merci encore pour ce partage et ces informations provenant de la “source”.

    Répondre
  37. Antonin
    Antonin says:

    Un superbe interview qui remet les pendules à l’heure ! Nous avons parfois trop tendance à nous perdre dans des détails d’optimisation pour oublier l’essentiel, le contenu, même si malheureusement la transparence de google se doit d’être pour les SEO et non lui …

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *