Agent immobilier : trouvez acquéreurs et vendeurs sur internet

Les agents immobiliers sont bien souvent considérés comme des requins par leurs clients. Leurs relations sont d’ailleurs tronquées en raison d’un manque de confiance. Mais le deuxième problème auquel doivent faire face les agents immobiliers, c’est la concurrence avec leurs confrères !

Il faut noter que le nombre d’agences immobilières est toujours très important. Par exemple, ORPI comptabilise pas moins de 1176 agences. 

Si cela est vrai depuis toujours, cette difficulté s’est encore accrue ces dernières années avec la crise qui a touché le secteur de l’immobilier. Les ventes se sont faites de plus en plus rares et le nombre de commissions a donc diminué. En 2015, il y a eu 803 000 transactions immobilières en France.

Conséquence difficile pour les agences immobilières qui basent presque exclusivement leur chiffre d’affaires sur le pourcentage qu’elles gagnent, entre 3% et 10% selon le prix de vente du bien. À cela s’ajoutent aussi les commissions locatives, bien moins importantes.

Pour résister à la crise, les pratiques entre agences immobilières ont donc évolué. C’est devenu littéralement du chacun pour soi. Par exemple, ne comptez pas sur une agence immobilière pour noter l’adresse d’un bien sur leur annonce, elles ont bien trop peur que leurs concurrents aillent démarcher leur client.

Les difficultés sont nombreuses, notamment pour les jeunes agences indépendantes qui se frottent aux géants du secteurs, presque indétrônables. Century 21 a fait un chiffre d’affaires de 26,9 millions d’euros en 2015.

Mais ces grosses agences ne sont pas leurs seuls concurrents. Il faut aussi regarder vers les sites internet comme :

  • seloger.fr : 20,5 millions de visites en février 2016
  • leboncoin.fr, 246,4 millions de visites en février 2016
  • PAP.fr, 8,5 millions d’euros par mois

Les acquéreurs mais aussi les vendeurs cherchent de plus en plus à effectuer des transactions entre particuliers : pas de frais supplémentaires, pas de commissions et donc de sacrées économies.

Autre difficulté, les frais que connaissent les agences immobilières. Pour être visible, mieux vaut être situé en centre-ville… Là où les loyers sont bien plus importants ! De manière générale, la masse salariale représente 40% du chiffre d’affaires et trouver des biens et des acquéreurs génèrent des coûts fixes importants.

Alors pour se faire connaître et se différencier, les agences immobilières misent tout dans la publicité. Et pour les plus petites d’entre elles, cela représente forcément un gros budget, bien trop gros par rapport à leur capacité financière. 

Surtout quand on sait que, de manière générale, le chiffre enregistré par les agences immobilières est en baisse. Il est passé de 10 milliards en 2011 à 9,5 milliards en 2015.

Pour surmonter ces difficultés, il faut absolument se concentrer sur une stratégie multi canal. Car la crise génère un manque de confiance chez les consommateurs qui vont plus facilement se tourner vers les grosses agences. Les plus petites et les nouvelles sur le marché doivent donc impérativement se faire connaître.

Et surtout, on doit pouvoir facilement les trouver sur internet. Et c’est là que nous intervenons.

Dans cet article, nous allons vous donner nos principaux conseils pour faire remonter votre agence immobilière dans les pages de résultats émis par Google mais aussi dans l’esprit des consommateurs. Si vous avez besoin d’aide pour mener à bien votre projet digital, contactez nous au 03 66 72 14 71 ou prenez rendez-vous avec nous en cliquant ici.

Appelez nous pour vos projets de référencement

1. Le SEA et Adwords

Vous entendez souvent dire que SEA et SEO font la paire, et qu’au lieu d’en bouder un, il vaut  mieux préférer les deux. Et si ce n’est pas vrai tout le temps, ça l’est particulièrement dans le cadre d’une agence immobilière. Notamment car les liens sponsorisés et le référencement naturel répondent à des objectifs différents. 

adwords agence immobilièreLe SEA est l’acronyme de Search Engine Advertising. Ça correspond littéralement à la publicité sur les moteurs de recherche. Vous payez pour que votre site apparaisse dans les annonces, tout en haut de la première page. Vous êtes donc le premier résultat qui apparait pour les internautes. 

Cette technique de référencement a bien évidemment un coût. Vous dépensez un budget via un outil publicitaire, différent selon chaque moteur de recherche. Sur Google, c’est Adwords

Adwords a l’avantage de vous offrir des résultats immédiats. Ses campagnes offrent une flexibilité que vous ne pourrez pas trouver sur le référencement naturel.

Vous vous rendez compte qu’un mot-clef n’est pas aussi efficace ou pertinent que ce que vous imaginiez ? Et bien vous pouvez changer toute votre stratégie en une seconde. Plutôt intéressant.

Mais bien-sûr, cela a un prix. Comme je vous le disais, vous allez dépensé un budget, parfois conséquent. Pour lancer une campagne sur Adwords, il faut miser sur des mot-clefs. Plus ils sont concurrentiels, plus leur coût au clic (CPC), sera conséquent. Ça correspond au coût que vous dépenserez à chaque fois qu’un internaute cliquera sur votre annonce.

Vous êtes libre d’indiquer le coût que vous voulez. Google vous fait des suggestions de prix. Mais si votre budget n’est pas assez conséquent ou en tout cas moins important que ceux de vos concurrents sur un même mot-clef, vous n’apparaîtrez pas dans les SERPs.

Dans le cas des agences immobilières, les mot-clefs peuvent être assez concurrentiels. Vous pouvez créer une annonce par mot-clef et donc par page de votre site internet. Par exemple, vous pouvez choisir de faire apparaître directement un bien dans une annonce Adwords ou alors de regrouper une catégorie par annonce, comme « Appartements centre de Bordeaux ».

Les annonces avec Adwords

En plus d’attirer des acheteurs, apparaître dans les premiers résultats de Google permet aussi de valoriser votre offre de services auprès de votre clientèle et des internautes. 

Adwords vous donne l’avantage de pouvoir entièrement contrôler vos actions publicitaires. En effet, vous pouvez déterminer le montant exact que vous souhaitez dépenser par campagne publicitaire. Et surtout, vous avez toutes les cartes en main pour évaluer le retour sur investissement (ROI) de vos campagnes. De cette façon, vous pouvez améliorer vos performances en temps réel.

 

2. Le référencement naturel

Cousin du SEA, parlons maintenant du SEO. Cette fois ci, il n’est plus question de campagne publicitaire et d’instantanéité, mais bel et bien de travail sur la durée. 

Via un certain nombre de techniques, le référencement naturel permet d’améliorer la position de votre site internet dans les résultats de Google et si possible, de le faire arriver numéro un.

Une bonne stratégie SEO passe par de multiples détails, mais ici, nous allons nous intéresser au choix des mots-clefs et au contenu.

Vous avez déjà certainement entendu cette phrase : « CONTENT IS KING » (le contenu est roi), et bien c’est vrai. Le contenu de votre site internet a une importance considérable dans son positionnement. Il faut donc y prêter une grande attention.

 

Le texte des annonces

Les agents immobiliers n’y pensent malheureusement pas assez souvent mais le contenu de leurs annonces est très important. 

Quand les internautes tapent une requête, elle peut être générique, par exemple : « appartement lille » mais bien souvent, elle va être beaucoup plus précise. Notamment dans le cas d’une recherche immobilière.

C’est pourquoi il faut absolument bannir les abréviations de vos annonces :

  • sbd pour salle de bain
  • pkg pour parking
  • 3 chb pour 3 chambres
  • et j’en passe !

Si cette technique vous permet certainement de gagner de précieuses minutes, elle vous fait perdre tout autant de places dans Google, si ce n’est plus !

D’autant qu’au-delà même de l’aspect SEO, c’est une gêne pour les internautes. Partez du principe qu’ils vont certainement lire plus d’une annonce. Ils vont même passer plusieurs heures à fouiner le web à la recherche de la perle rare. Alors simplifiez leur la vie ! 

 

La longue traîne

Je l’ai évoqué juste au dessus, les internautes tapent des requêtes de plus en plus longues. Elles dépassent bien souvent les 3 mots et passent de requêtes génériques à requêtes dites de longue traîne.

La longue traîne, c’est un principe qui génère 80% de votre trafic. Pour faire simple, 20% de votre trafic est généré par les mots-clefs génériques « vente appartement », « maison caen ». C’est à dire des mots-clefs souvent tapés et des groupes de mots assez courts. Ils sont très concurrentiels. Donc très difficiles à travailler. 

Les 80% restant viennent de l’addition de toutes les requêtes de longue traîne, c’est à dire des requêtes plus précises et détaillées, qui dépassent les 3 mots : « achat appartement caen 3 chambres », « location maison Lille centre ville ».

La longue traîne dans le référencement

De manière individuelle, ces requêtes sont peu tapées sur le web. Mais quand vous les additionnez, c’est elles qui dominent ! 

Vous remarquez que ce principe colle parfaitement à la recherche immobilière, car les internautes veulent tomber sur des résultats les plus proches possibles de ce qu’ils ont en tête. Ils posent donc des questions très précises à Google. 

Pour réussir, vous devez apprendre à répondre à ces questions. Pour cela, il faut servir la longue traîne à Google sur un plateau. 

Comment ? En les insérant directement sur votre site internet et sur…

 

… Un blog !

Pour mettre en pratique la longue traîne, la meilleure solution reste l’écriture d’articles dans un blog annexe à votre site principal. 

Surtout que l’immobilier regorge d’actualités et de thématiques susceptibles d’intéresser les internautes. Le but ici est bien de faire atterrir des personnes sur le site de votre agence alors qu’ils cherchaient des renseignements sur le taux des crédits immobilier par exemple.

En leur apportant ces informations, vous vous positionnerez en tant qu’expert dans votre domaine. Votre nom restera accolé dans l’esprit de ces internautes à celui de l’immobilier. Si leur entourage ou aux-mêmes ont besoin d’un agent immobilier dans les mois à venir, ils penseront facilement à vous !

Pour être efficace, il faut optimiser vos articles avec des requêtes de longue-traine et avec les mots-clefs que vous aurez choisi au préalable. 

Pour choisir vos mots-clefs, rendez-vous sur Google Keyword Planner, un outil développé par Google qui vous donne les requêtes associées à un mot-clef, par exemple « immobilier ». Vous pouvez aussi facilement voir s’ils sont souvent tapés.

Google keyword planner pour trouver vos mots-clefs

 

Vous pouvez aussi aller sur www.answerthepublic.com. Ici aussi, à partir d’un mot-clef, vous découvrez une liste de mots-clefs mais aussi une liste de questions ou de requêtes régulièrement tapées.

Answer the public permet de trouver des mot-clefs

Cet outil vous aidera notamment à trouver de nouveaux sujets d’articles quand vous serez en panne d’inspiration. Des sujets optimisés SEO bien-sûr ! 😉

 

3. Le référencement local

Aujourd’hui, Google privilégie le référencement local, très simplement car c’est dans l’ère du temps. 

88% des utilisateurs de smartphone font des requêtes locales. Qui parmi vous n’a jamais recherché un restaurant à proximité pendant sa pause déjeuner ? Ou le cinéma le plus proche ? Ce comportement est désormais profondément ancré dans nos moeurs. 

Le référencement local s’adresse particulièrement à certains types de société. Et les agences immobilières en font partie ! En effet les consommateurs préfèrent s’adresser à une agence de proximité qui connaitra mieux la ville et donc quels quartiers privilégier.

Exemple parlant : vous n’allez pas contacter une agence immobilière à Toulouse pour emménager à Marseille ! Et bien cet exemple se retranscrit de façon beaucoup plus locale, parfois d’un quartier à l’autre dans la même ville. Ça a un aspect rassurant. 

 

Comment ça fonctionne ?

Le référencement local consiste à positionner son site internet sur des requêtes dites locales, avec des renseignements géographiques. Et vous le savez, qu’on recherche un bien immobilier ou qu’on souhaite en vendre un, on indique forcément la commune. C’est un impératif dans une recherche immobilière !

Pour qu’une requête devienne locale, il suffit bien souvent d’ajouter le nom de la commune. Mais on peut aussi optimiser son site internet et son blog en ajoutant des codes postaux et des numéros de téléphone. Si vous insérez le nom de la ville en question à chaque phrase, soyez sûr que Google vous sanctionnera ! 

Les avantages du référencement local

Au-delà de l’évolution fulgurante du référencement local, c’est l’affichage qui représente un réel avantage.

En effet, la requête locale affiche un bloc local : 

  • Google My Business indique le commerce
  • Google Maps donne les coordonnées géographiques et montrent l’adresse sur une carte
  • Google + affiche les avis sur l’entreprise

Utiliser le référencement local pour les agences immobilières

Étant un commerce de proximité, vous devez impérativement vous positionner de manière locale. Ayez conscience que Google privilégie ce nouveau type de référencement et c’est une tendance qui risque encore de s’accentuer. Ne passez pas à côté !

 

4. Les backlinks

Vous le savez, des backlinks (des liens entrants que d’autres sites font vers vous) sont très importants dans une stratégie de référencement.

Plus le site d’origine est de qualité, populaire, plus les liens qui pointent sur votre site seront intéressants ! Et plus votre site aura de chances d’être positionné dans les premières places.

À l’inverse, si ces backlinks proviennent de blog sans activité, ça n’aura malheureusement aucun impact. 

Il faut donc travailler sur des liens partenaires de qualité. Par exemple, tournez-vous vers des acteurs économiques locaux, des annuaires de commerçants…

Trouver des backlinks de qualité n’est pas une chose facile. Il faudra démarcher d’autres sites de manière régulière et travailler vos partenariats sur la durée. Mais rassurez-vous, ça finira par porter ses fruits.

Pour vous aider, vous pouvez vous rendre sur des sites d’échanges de lien.

Il est aussi possible de chercher à faire des échanges avec des agences qui évoluent sur des secteurs géographiques non concurrents. Ces liens de recommandation entre deux professionnels du même secteur seront appréciés par Google.

Les médias adorent parler de sujets liés à l’immobilier. En vous présentant comme un agent immobilier expert dans son secteur, écrivez des articles sur le sujet et soumettez les à des médias online. L’intérêt est bien-sûr d’intégrer un lien vers votre site internet dans ces articles. Et le tour est joué !

 

5. La base de tout : un site internet adapté

J’ai choisi d’en parler en dernier dans cet article mais j’aurais pu commencer par ce sujet : votre site internet.

En tant que site e-commerce à part entière sans vraiment en être un, vous devez avoir un site irréprochable. Plus qu’ailleurs, les internautes doivent pouvoir se repérer dans vos différentes catégories et pouvoir rapidement trier vos différents bien selon leur recherche. 

En un mot : ERGONOMIQUE !

Tout l’intérêt pour vous est aussi de créer un système d’opt’in afin de récupérer les coordonnées et surtout la recherche précise des visiteurs de votre site internet. Pour cela, générez un questionnaire où ils pourront indiquer point par point les différents éléments qu’ils recherchent pour leur logement :

  • nombre de chambres
  • nombre de salle de bains
  • jardin
  • garage
  • style : appartement / maison
  • moderne / ancien / classique

Demandez leur aussi leurs coordonnées.

Récupérer la recherche précise de l'internaute

De cette manière, vous pourrez les stocker dans votre base de données et les contacter quand vous aurez un bien qui correspond à leur recherche. Pensez aussi à les rappeler après un certain laps de temps pour vérifier qu’ils sont toujours à la recherche d’un bien immobilier mais aussi pour savoir si certains points dans leur recherche ont changé.

 

L’avis de l’agence CSV, spécialisée en référencement

N’importe quel vendeur ou acquéreur commencera sa recherche sur internet. C’est un fait.

Être présent en première page de Google est donc un impératif pour n’importe quelle agence immobilière. C’est aussi le meilleur moyen de défier la concurrence et d’agrandir votre clientèle.

Pour mettre en place une stratégie efficace sur le long terme et obtenir rapidement des résultats, faites confiance à l’agence CSV, spécialiste du référencement. Confiez-nous vos projets et vos envies, notre équipe est là pour y répondre. Appelez-nous au 03 66 72 14 71 ou prenez rendez-vous avec nous en cliquant ici.

Chombeau Alexandre

Expert en acquisition de trafic et en stratégie digitale, appelez moi au 03 66 72 14 71 afin que l'on discute ensemble de votre projet. Cliquez ICI pour une consultation de 15 minutes offertes.