5 conseils pour éviter une mauvaise réputation sur Internet (+10 erreurs)

Supprimer une page nuisible en 24H à 48H

Suppression de pages diffamatoire ou dénigrante en 24 à 48H ! Plus d'informations au 03 66 72 14 71.

Étape 1 de 4

25%
  • Mot-clé à entrer sur Google 
    Ajouter une nouvelle ligne

Internet est un outil de diffusion massive qui a profondément modifié les comportements sociaux. C’est ainsi que les moteurs de recherche sont devenus nos premières sources d’informations. En effet, il suffit de taper le nom d’un individu ou d’une société sur un clavier pour disposer instantanément d’une multitude d’informations constituées d’articles, de photos, mais aussi de vidéos. Cet ensemble de données reprend indifféremment des faits relevants de la vie publique ou de la vie privée.

Réputation

Réputation

Une partie de ces informations peut être générée par le sujet lui-même, mais elle s’alimente aussi d’autres sources, lesquelles ne sont pas contrôlées par la personne ou l’entreprise concernée. Il est évident désormais que si internet est un outil de propagande imbattable, il peut aussi développer un incroyable pouvoir de nuisance.  Si vous estimez que les informations vous concernant et disponibles sur internet vous occasionnent des difficultés commerciales ou personnelles, il est sans doute temps de vous préoccuper de votre e-réputation. Voici 5 petits conseils pour prendre le contrôle de votre image.

1- Le diagnostic

Afin de mettre en place des plans d’action correctifs, il convient dans un premier temps d’établir un diagnostic qui mesurera votre e-réputation actuelle. Ce bilan doit vous apporter deux informations chiffrées concernant votre niveau de visibilité et la qualité de votre image. Différentes méthodes sont alors envisageables ; elles dépendent généralement de votre activité, une société internationale étant soumise à des contraintes différentes de celles qu’expérimente un particulier. Ce diagnostic complet permettra de déclencher les actions appropriées.

2. Le nettoyage

L’étape suivante consiste à éliminer les avis négatifs en ligne vous concernant. Le diagnostic vous permet d’identifier certaines sources, mais ce travail peut être plus complexe qu’il n’y parait. Il faut alors contacter les différents espaces hébergeant les contenus négatifs afin que les propriétaires suppriment les informations vous concernant. Il est parfois nécessaire de contacter Google. Si la malveillance est avérée, vous pouvez espérer une solution rapide ; dans le cas contraire, il faudra faire preuve de diplomatie et de sagesse pour atteindre ce résultat. C’est la méthode du Curling. Vous pouvez faire appels à nos nettoyeurs du web pour vous aider.

Reconstruction de votre image

Reconstruction de votre image

3- La quantité

Si les propriétaires des sites restent insensibles à vos requêtes et que la méthode du Curling ne fonctionne pas, il faudra noyer les informations existantes sous un flot de contenus neufs et favorables. C’est la méthode du Flooding. Créez votre site, alimentez votre profil Facebook ou Twitter et propagez le plus d’informations flatteuses sur votre identité. Peu à peu, les nouveaux contenus se positionneront en première page des moteurs de recherches et les éléments négatifs seront rétrogradés au niveau des pages les moins consultées par les internautes.

4- La qualité

Plus vous compterez de visites sur vos espaces et plus votre nom apparaîtra sur la toile, plus vous aurez de chance de positionner vos nouveaux contenus en tête des moteurs de recherches. Il vous faut donc soigner vos interventions. Il est sans doute temps de reprendre votre CV avant de le poster sur les réseaux sociaux du secteur professionnel. Rédigez des articles au style fluide qui génèreront l’intérêt de vos lecteurs et signez-les de votre nom. Même chose pour les photos et les vidéos.

5- Votre présence

Pour que votre notoriété numérique reste sous votre contrôle, vous devez vous investir dans cette tâche. Vous devez donc faire vivre votre site et votre blog en introduisant régulièrement des éléments nouveaux qui renforcent l’image que vous voulez transmettre. Vous devez aussi être actif au sein de vos réseaux sociaux en intervenant dans des forums qui passionnent votre communauté. Votre objectif final définira les caractéristiques de vos interventions. Ces dernières utiliseront la palette des moyens disponibles depuis les émoticônes jusqu’aux vidéos en passant par les photos ou les articles plus élaborés.

La qualité de votre réputation numérique pèse désormais plus lourd que votre CV. Des solutions structurées, comme celles que nous venons de voir ou les alertes que vous pouvez programmer sur les différents moteurs de recherches, vous permettront toujours de mesurer et d’affiner votre e-réputation.

10 erreurs à ne pas commettre pour ne pas avoir de mauvaise e-reputation

Le Web a une mémoire d’éléphant (et encore, c’est gratifiant pour l’éléphant) ! Aussi, pour éviter que des données indésirables ne surgissent à un moment inopportun, il est bon de faire le point sur sa e-reputation pour ne pas avoir à faire appel à des e-nettoyeurs.

Pour vivre heureux, vivons cachés. Photos, commentaires, vidéos, achats… Quand votre vie privée s’étale sur internet, cela peut devenir très très gênant, voire compromettant.

Voici maintenant … les 10 erreurs les plus courantes

1. Donner son vrai nom sur les forums

La moindre des précautions consiste à prendre un pseudo, voire plusieurs adaptés à vos différents centres d’intérêt.

2. Commenter à tort et à travers

Vous avez peut-être un avis sur tout, mais réfléchissez avant de poster. Vos propos peuvent un jour se retourner contre vous.

3. Dévoiler des infos personnelles

Êtes vous sûr que la planète doit connaître votre adresse, le nom de la personne qui partage votre vie, vos habitudes alimentaires et vos dates de vacances (une aubaine pour les cambrioleurs) ?

4. Utiliser son mail personnel

Si vous tenez à occuper tous les forums, utiliser un mail jetable qu’il sera difficile de relier à votre “vraie vie”

5. Activer la fonction Places dans Facebook

Franchement, est-ce vraiment nécessaire que l’on sache que vous prenez le train de 18H17 tous les soirs à la gare Lille Flandres ?

6. Publier des photos perso

Sur le moment, ça vous a paru drôle de publier des photos de vous en fin de soirée. Aux autres aussi, qui les ont taquées et dupliquées. Peut-être moins à votre employeur.

7. Négliger l’orthographe

Certes, critiquer les fautes sur les forums est plutôt mal vu, et personne ne vous tiendrai rigueur de quelques erreurs (encore moins moi-même). Mais passer pour un analphabète c’est autre chose …

8. Atteindre le point Godwin

Plus une discussion en ligne est longue, plus la probabilité est grande d’avoir des propos nazis. Le premier qui confirme cette loi gagne un point Godwin et perd sa crédibilité.

9. Envahir les espaces des autres

Si vous avez quelque chose à crier à la face du monde, faites-le sur votre mur Facebook ou sur votre blog mais ne squattez pas ceux des autres

10. Réagir trop lentement

Un tier sse permet publiquement des propos diffamatoires à votre égard ? Réagissez tout de suite, avant que le contenu soit dupliqué et difficile à éradiquer

Et un petit 11 e  sur le Journal du Net : L’effet  Streisand et sur sebsauvage

Ce que vous risquez :

À divulguer sans discernement opinions et données personnelles, vous vous exposez à plusieurs genres de désagréments. Enervant mais plutôt bénin, le spam ciblé sera d’autant plus coriace que les fichiers vous concernant seront détaillés.

Plus gênant, des propos que vous avez tenus, des photos que vous avez publiées peuvent vous porter préjudice, même des années après.

Rejetée dans les limbes du Net, une page peut refaire surface à la faveur de n’importe quel événement, par exemple – on y pense rarement – une modification de l’algorithme de recherche de Google. Vous pouvez toujours faire appel à des nettoyeurs du net spécialisé dans ce domaine.

Mais la menace peut aussi provenir de tiers tenant des propos dévalorisants, voire diffamants sur votre compte. Enfin l’usurpation d’identité est un risque rarement envisagé mais bien réel, facilité par toutes les données personnelles laissées sur les réseaux sociaux

Voir aussi notre article : arnaque Skype, comment réagir ?

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *