Booster son trafic en modifiant la date de publication

Boostez son site internet grâce à un rafraichissement des pages

Depuis des années, vous avez certainement lu beaucoup de chose à propos de l’amour de Google pour la fraîcheur du contenu. Nous sommes en 2016, et nous souhaitons savoir si la fraîcheur joue toujours un role conséquent dans le positionnement des résultats de recherche. Nous souhaitons vous montrer quelle est l’importance de la date de publication sur votre positionnement.

 

Pour cela, j’ai décidé d’effectuer une petite expérience sur mon blog. Mon test a pour objectif de répondre à ces questions :

  1. Si vous mettez à jour la date de publication, est-ce que Google vous boostera dans les moteurs de recherche ?
  2. Pouvez-vous piéger la fraîcheur de votre site ?
  3. Avez-vous besoin de changer le contenu ?
  4. Si Google vous donne du boost, combien de temps cela durera ?

Les détails du test

  • Ce test a été effectué auprès de plus de 16 publications de blog sur le même site internet.
  • Chaque publication a été effectuée entre Septembre 2010 et Mars 2014. Chaque publication a 1 an d’ancienneté au minimum.
  • Chaque publication a reçu du trafic à travers 2014, montrant une capacité à se positionner dans les résultats de moteurs de recherche.
  • Les URL de ces publications n’ont pas changé.
  • Le contenu n’a pas été modifié.
  • Seule la date de publication a été changée. Chaque article est daté du 16 ou du 15 Avril faisant en sorte que chaque article est un jour d’écart maximum.
  • Chaque article nous montre la date de publication.
  • Les articles n’ont pas été intentionnellement partagés sur les réseaux sociaux. Une petite partie du trafic a été reçue par quelques tweets, de likes mais rien de transcendant.
  • Google search Console, ahrefs et Open Site Explorer ne nous ont montré aucun nouveau lien pointant vers les articles durant ce temps.

Le trafic organique de base

Avant de démarrer le test, j’ai regardé quelle était la performance des publications dans la recherche organique.

Le graphe suivant nous montre le trafic organique reçu par les 16 publications durant les 4 premières semaines de test.

Nous voyons que le trafic organique reçu par chaque page était relativement statique. Les articles ont une moyenne de visites comprise entre 200 et 800 chaque semaine. Il y a une petite variation entre chaque article.

Graphe du trafic organique

La ligne bleue nous montre la moyenne globale du trafic des 4 semaines pour chaque publication que nous allons comparer par la suite.

Démarrons le test

Celle-ci est assez facile, cela m’a pris 15 minutes à mettre à jour chaque date de publication. Chaque publication a été mise à jour au 17 Avril. J’ai démarré la collecte des données de trafic à partir du 26 Avril donnant une semaine à Google pour crawler mon site et voir les modifications effectuées sur les articles.

Le trafic organique après la mise à jour de la publication.

Chacune des 16 publications a reçu un boost dans son positionnement sur les trafics organiques de recherche.

Le graph montre la moyenne organique du trafic que chaque publication a reçu comparé aux 4 premières semaines de test (du 26 Avril au 23 Mai).

Résultat du trafic après le test

 La plupart des articles ont doublé leur trafic. nous pouvons donc en conclure que le trafic a augmenté uniquement en modifiant la date de publication. La publication n°16 a également vu son trafic augmenter, cependant, les données sont trop petites pour en tirer des conclusions.

L’augmentation du pourcentage

Le graphe au-dessous nous montre le pourcentage d’augmentation du trafic organique de chaque publication.

Augmentation du trafic de recherche

L’article N°14 a reçu une augmentation de plus de 663%. L’augmentation était si grande que je n’ai pu intégrer la donnée complète dans le trafic.

Les 16 publications ont reçu 3 601 visiteurs organiques depuis les 4 semaines passées entre le 15 Mars et le 11 Avril. Cela fait une moyenne de 225 visiteurs organiques par article et par semaine. Dans les 4 semaines suivant la re-publication, les 16 publications ont reçu 6003 visiteurs organiques. Il y a donc une augmentation moyenne de 375 visiteurs organiques par article et par semaine.

Globalement, nous constatons une augmentation de 66% au niveau du trafic organique pour ces 16 articles.

Analyse des publications individuels

Ci-dessous, vous pourrez trouver quelques captures d’écran provenant de Google Search Console montrant les impressions de recherche pour les articles.

Note : Je n’ai pas affiché les 16 articles mais seulement 4 qui montrent l’augmentation de manière évidente.

Capture d'écran des impressions de recherche

Capture d'écran des impressions de recherche N°2

Capture d'écran des impressions de recherche N°3

Capture d'écran des impressions de recherche N°4

Ce qui m’a surpris : La surprenante augmentation de la visibilité des articles dans les résultats de moteurs de recherche.

Le positionnement des mots clés

Il est facile d’assurer que cette augmentation est due à une augmentation du positionnement des mots-clés. J’ai suivi 3 positionnements de mots-clés pour ces articles uniquement que je vous présente ci-dessous :

La positionnement des mots clés

Le positionnement des mots clés

Evolution des positionnements des mots clés

Les deux premiers graphes ci-dessous nous montrent une augmentation dramatique du positionnement, les deux passent de la seconde page à la première page de Google. Le 3ème graphe nous montre une petite augmentation de la position numéro 6 à la seconde place afin de générer un plus large trafic.

Le trafic organique par article

Voici les données de trafic organique par semaine pour les articles de ce test. Vous pouvez voir une annotation parmi chaque capture d’écran ci-dessous sur la semaine pour chacun des articles. Vous remarquez comment le trafic est plat avant ce test qui se suit par une forte augmentation du trafic par la suite.

Trafic organique

Trafic

Trafic analytics

trafic Analytics

Je vous conseille de configurer  votre compte Google Analytics lorsque vous effectuez vos modifications.

Pourquoi cela fonctionne ?

Est-ce que tous ces articles ont reçu du trafic supplémentaire uniquement à cause de la modification des dates de publication ?

De meilleur liens internes ?  Mettre à jour la date de publication de son article permet de mettre en avant les articles sur la page d’accueil du blog. Bien que cela soit certainement vrai, il y a 6 articles sur 16 qui sont situés dans la barre latérale du blog.

Mise à jour de Mobilegeddon : Quelques jours après avoir lancé notre test, nous avons mis à jour Mobilegeddon, c’est donc peut-être pour cette raison que chaque article a vu son trafic augmenter. Il est clair que le blog était déjà responsive design depuis des années mais que aucun autre article n’a subi une telle augmentation durant cette période.

Google aime la fraîcheur : Je suis presque sûr que c’est le cas et beaucoup de référenceurs pourront vous le dire également. La modification de la date a permi un meilleur positionnement pour tous les articles plus anciens.

Conclusions

Pour récapituler, je vous indique les réponses aux questions que je vous ai citées en première partie :

  1. Si vous mettez à jour les dates de publications, votre page recevra-t-elle un boost au niveau des résultats de recherche ? Peut-être
  2. Pouvez-vous piéger la fraîcheur de votre site ? OUI
  3. Avez-vous besoin de faire les changements dans le contenu même ? NON
  4. Si Google vous donne du boost, combien de temps cela durera ? Dans ce cas,vous pourrez dire oui.

Est-ce une nécessité de mettre à jour la date de publication ?

Nous vous conseillons de mettre à jour les dates de publication, il y aura un boost dans les résultats de moteurs de recherche. Pour analyser cette stratégie, inscrivez les résultats dans un tableau et consultez les résultats obtenus.

Premièrement, rappelez-vous que les articles qui ont subi le test étaient déjà des contenus qui rassemblaient pas mal de visiteurs chaque jour. Si votre article n’a jamais été positionné auparavant, le changement de date n’apportera rien.

Ne prenez pas cette technique comme une astuce qui vous développera rapidement votre trafic. Comme je vous l’ai dit, c’est un petit test qui satisfait ma curiosité (et certainement la vôtre). Il y a bien sûr de nombreuses variables qui influencent les test SEO. Faites votre propre test et dites-nous dans les commentaires les résultats que vous avez obtenus.

Source : Moz

[/emaillocker]

L’Analyse Avancée de Contenu dans Google Analytics

Les publications de l’auteur lui appartiennent (excluant la possibilité d’hypnose) et ne reflètent pas toujours l’opinion de Moz.

Nous analysons la performance de notre contenu tous les jours. Des fois de façon inconsciente, comme lorsque nous vérifions le nombre de tweets que nous recevons d’une nouvelle publication dans un blog. D’autres fois, nous faisons des efforts de façon plus consciente, comme examiner les paramètres de performance dans Google Analytics.

Cette rétroaction – qu’elle soit formelle ou anecdotique – nous informe de ce qu’il faut faire par la suite. Ceci influence les futures publications de blog et valide nos stratégies. Réviser la performance du contenu de façon régulière est la clé à la croissance de plusieurs éditeurs web. Nous devrions tous prendre note de ces succès pendant que nous construisons nos propres efforts de contenu marketing.

Prêter attention aux efforts de contenu qui fonctionnent bien est la pierre angulaire du marketing fondé sur les données. Les compagnies qui font ces investissements peuvent produire des résultats formidables. Pour une analyse approfondie sur l’importance de se fonder sur les données, voici deux articles récents qui m’ont inspiré :

Comment est-ce qu’un blog immobilier est monté de 2 000 à 18 000 000 visites par mois en deux ans

Quantifier les Clickbaits et les Linkbaits (ou Pièges à Clic et Pièges à Lien) dans les titres des articles de BuzzFeed

Ces articles qui démontrent comment prendre une approche fondée sur les données pour la production de contenu peut générer des résultats formidables. Dans ces cas, de l’achalandage et des revenus exponentiels.

Je ne sais pas pour vous, mais un achalandage exponentiel sonne très bien à mes oreilles.

Mais nous ne nous rendrons jamais là sans prendre une approche méthodique de nos efforts fondée sur les données. Nous ne nous rendrons jamais là si nous ne comptons seulement que les pages consultées.

Il est temps d’amener les choses au prochain niveau !

Utiliser les groupes et dimensions de contenu de Google Analytics pour informer notre stratégie de contenu

Pour beaucoup d’entre nous, Google Analytics est l’outil de choix pour analyser la performance d’un site internet. C’est gratuit, facile à utiliser, et extrêmement puissant. Mais à cause de sa nature gratuite et facile, la plupart des utilisateurs n’explorent pas les fonctions plus avancées de ce produit.

Une des fonctions les plus avancées que vous avez à votre disposition est le regroupement de contenu. Le regroupement de contenu vous permet de rassembler votre contenu dans des thèmes communs afin de créer une analyse plus significative de vos données.

Par exemple, vous pouvez grouper vos publications de blog par le type de contenu qu’elles représentent. Ce regroupement est utile si vous couvrez plusieurs sujets sur votre site internet ou vendez plusieurs produits.

Ceci est quelque chose que je fais depuis des années sur mon propre site web. Ça m’aide à comprendre quels sujets résonnent le plus avec les lecteurs. Ça aide aussi à comprendre quels sujets entraînent des recherches naturelles des visiteurs.

Dans le passé, j’aurais dû faire ça de façon manuelle. Ça implique exporter des données dans Excel et regrouper du contenu par la présence de certains mots dans l’URL de la page. Ceci n’était qu’un vilain procédé manuel que je ne recommande à personne.

Avec le regroupement de contenu dans Google Analytics, nous pouvons avoir un aperçu de ces données tout en impliquant peu d’efforts. Voici une capture d’écran de la performance de l’achalandage par groupe de contenu, basé sur des sujets communs dont je traite sur mon blog.

Image 1

Cette simple capture d’écran est assez révélatrice. Elle démontre quels sujets résonnent le plus, ainsi que le contenu insuffisant. Et ces rapports prennent d’autant plus de valeur lorsque vous commencez à segmenter vos données. Plus à ce sujet d’ici peu.

Configurer le regroupement de contenu dans Google Analytics

Image 2

Avant que nous creusions plus en profondeur dans l’analyse de contenu, il serait normal que nous parlions de comment nous pourrions configurer ce rapport dans Google Analytics.

Il y a trois manières de configurer cette fonction. La manière la plus facile de le faire est de créer des règles qui définissent vos groupes. Les règles fonctionnent comme des segments avancés dans Google Analytics. Réglez les critères pour votre regroupement et Google Analytics fera le reste du travail.

Notez que ces règles ne fonctionnent que sur l’URL et le titre de la page ainsi que le nom d’écran (pour les apps).

Voici un exemple de comment configurer des regroupements qui correspondent aux mots trouvés dans les URLs de votre page.

Image 3

Les définitions fonctionnent comme une chute d’eau. Si le titre/url de la page est dans votre première définition, on l’exclut de toutes les définitions futures. C’est pour cette raison que nous voulons être spécifiques avec notre première règle et ensuite garder les règles plus générales et qui « attrapent tout » pour la fin.

Remarquez comment j’ai utilisé une expression régulière pour définir ce qui fait une page PPC. Le symbole de barre verticale (|) sert en tant que « ou » dans l’expression. Vous pouvez aussi utiliser l’expression « ou » à droite, mais ceci peut devenir compliqué rapidement.

Pour des expressions régulières plus longues, utilisez la méthode d’extraction pour le regroupement de contenu. Ceci fonctionne à merveille pour des expressions régulières plus complexes avec plusieurs critères pour classifier les publications.

Utiliser les codes afin de définir vos groupes de contenu

Les options plus haut utilisent les données que vous avez déjà envoyées à Google Analytics avec chaque page consultée (l’URL et le titre de la page). Même si ceci fonctionne bien si nous avons des URLs et des titres faciles à rechercher, ça nous limite tout de même dans notre capacité à effectuer des analyses.

Si vous aimeriez faire des analyses au-delà des mots dans votre contenu, dans ce cas vous aurez besoin d’utiliser des codes afin de pousser ces données dans Google Analytics.

Même si ceci semble intimidant, ce n’est pas si mal. J’étais capable de faire fonctionner ces codes en moins de 30 minutes afin de fournir une preuve du concept.

Quels seraient les regroupements que vous voudriez peut-être utiliser pour mesurer la performance de votre contenu.

Et en ce qui concerne la longueur de votre contenu? La plupart d’entre nous a vu des études sur l’importance de la longueur de notre contenu. Est-ce que c’est rentable d’écrire de plus longs articles, ou est-ce que c’est juste une meilleure pratique qui ne s’applique pas à votre site?

Allons la mesurer!

Qu’est-ce que vous dites de la date à laquelle vous avez publié votre contenu ? Si vous mettez la date de votre publication dans l’URL, vous pouvez utiliser les règles pour construire ces groupes de contenu. Je n’inclus pas l’année de la publication dans mon URL, donc j’aurai besoin des codes pour que ceux-ci fonctionnent.

Voici comment j’ai configuré Google Analytics afin de suivre le nombre de mots et l’année de publication des articles.

Premièrement, vous fixez une nouvelle définition pour votre regroupement de contenu dans la section de l’administrateur. J’ai sélectionné les index 4 et 5 afin d’éviter tous conflits potentiels.

Image 4

Dès que vous avez défini votre regroupement, Google vous donnera des fragments de code à utiliser pour retracer dans Google Analytics. Il y a un code pour les Analyses Classiques et Universelles.

J’utilise Google Tag Manager (ou le Gestionnaire de balises Google) sur mon site web, donc j’ai poussé les données dans le système en utilisant la fonctionnalité de calque de données.

Mon code ressemblait à ça pour suivre le nombre de mots, l’éventail de nombre de mots et l’année de la publication:

Image 5

Nous déclenchons ce code sur toutes les pages de mon site internet en utilisant les fonctions natives provenant de WordPress. Si vous utilisez Google Tag Manager et WordPress, je serai plus heureux de vous fournir le code que j’ai utilisé pour construire ce calque de données.

Ensuite, j’ai créé une macro dans le Gestionnaire de balises afin que l’on reconnaisse ces variables.

Image 6

J’ai donné une valeur par défaut de 0-200 – dans le cas où le nombre de mots n’est pas disponible dans WordPress, ça énumérera 0-200 mots. Ensuite, dans ma balise d’Analyses Universelles, je fixe les groupes de contenu dans les options de configuration de balise. Mes index correspondent aux groupes que nous fixons dans l’interface de Google Analytics. Les mots dans les parenthèses {{}} représentent les macros que nous avons définies ici-haut.

Image 7

Image 8

Après avoir été publiée, chaque page chargée va envoyer les données du contenu regroupées dans Google Analytics. C’est assez extraordinaire!

Lorsque vos définitions sont en place, vous verrez vos groupes enregistrés dans la section administrateur de Google Analytics. Vous pouvez définir jusqu’à 5 groupes de contenu par vue.

Image 9

Pour encore plus d’informations au sujet de la configuration des regroupements de contenu, voici un superbe article de Michael King sur les regroupements de contenu pour le périple de l’utilisateur.

Visionnement des données dans Google Analytics

Une fois que vos définitions sont en place, Google Analytics va commencer à pousser ces données dans votre compte. Notez que ces définitions ne fonctionnent pas de façon rétroactive – seulement les données vont de l’avant. Malheureusement cela signifie que vous devrez attendre quelques jours pour une analyse significative de vos données.

Mais lorsque les données commencent à entrer, c’est magnifique!

Commençons par les définitions de regroupement de contenu pour le type de sujet de publication. J’avais celles-ci en place depuis un moment, alors ces données me fournissent déjà des aperçus significatifs. Voici ce que nous commençons à voir lorsqu’on regarde les visites du site web par type de sujet.

Image 10

Pendant que les pages WordPress entraîne le plus d’achalandage, ils ont des valeurs relativement basses par page consultée. Ceci ne compte pas comme un revenu affilié, mais c’est un indicateur de l’achalandage amené par ce sujet. Le volume de fort achalandage/valeur faible.

Ce volume de fort achalandage, les mesures de faible valeur de page m’aide à en tirer deux conclusions:

J’ai besoin d’un meilleur appel à l’action ainsi d’une meilleure offre pour le contenu WordPress. Je ne peux pas parler de ce sujet sans avoir une action que les visiteurs puissent prendre. J’aurai peut-être besoin d’investir dans une sorte de contenu premium pour ce sujet.

Pendant que je planifie ma stratégie de contenu, cela ne présente aucun sens de se concentrer sur WordPress si je n’arrive pas à trouver une façon de retirer plus de valeur des visites. C’est clair que le contenu de Google Analytics à plus de valeur à mes yeux.

En regroupant mon contenu selon des thèmes, j’ai maintenant une nouvelle perspective sur l’efficacité de mon contenu. Au lieu de choisir le sujet dans ma tête lors de n’importe quel jour, je tirerais peut-être avantage de seulement écrire sur Google Analytics.

Ce niveau de perspicacité n’est pas possible sans le regroupement de contenu. Le regroupement de contenu est incroyable lorsque vous avez ces données attachées aux objectifs que vous avez déjà configurés sur Google Analytics.

Vérifier nos groupes de contenu fondés sur les codes

Comme vous pouvez le voir, le regroupement de contenu fournit d’excellents aperçus de votre performance de stratégie de contenu. Si vous avez des milliers d’articles sur votre site web, les groupes de contenu vous aideront à tamiser le bruit et de vous rendre directement au signal.

Vous pouvez acquérir une perspective dans d’autres aspects de votre stratégie de contenu par cette même méthode. Essayons de vérifier les groupes que nous avions configuré avec les codes plus tôt dans cet article. S’il-vous-plait, notez que ceci est une preuve du concept avec seulement un petit montant de données pour supporter les groupes. Avec le temps, votre image va commencer à prendre plus de valeur pendant que vous voyiez des conversions déferler dans votre compte. Combien de vues de page obtenons-nous pour le contenu que nous produisons au cours des 4 dernières années ? Ceci est facile à voir avec nos groupes de contenu.

Image 11

Ceci est un modèle de trafic que j’assumais en tête (j’écrivais beaucoup plus en 2013 qu’en 2014). Maintenant, j’ai les chiffres pour le prouver.

Et en ce qui concerne le nombre de mots?

Sans surprise, les pages ayant un nombre de mots plus petit (comme la page d’accueil) obtiennent plus d’achalandage.

Image 12

Ces données vont même devenir plus intéressantes avec le temps.

Appliquer la segmentation à nos groupes de contenu

Nous avons regroupé notre contenu par la longueur de l’article et par la date de publication. Maintenant nous pouvons mesurer comment ces facteurs ont un impact sur notre achalandage de recherche organique. Nous pouvons faire ceci de plusieurs manières. Ma méthode préférée est de regarder dans la moyenne des recherches organiques et d’ensuite utiliser une dimension secondaire de groupe de contenu.

Image 13

De nouveau, nous voyons que nos articles plus courts génèrent plus d’achalandage de recherche. Ceci est dû à deux raisons : 1) La fourchette de contenu par défaut est de 0-200, alors ceci inclut des articles sans aucun décompte de mots définis par WordPress. 2) Ceci inclut notre page d’accueil, qui est souvent classée comme des résultats de recherche marqués.

Si des données de mots-clés granuleuses étaient toujours disponibles dans Google Analytics, nous serions capable de segmenter un achalandage marqué/non marqué. Mais hélas.

Nous pouvons aussi faire cette même analyse par année.

Image 14

Remarquez que l’année actuelle reçoit le plus d’achalandage organique. Je peux seulement assumer que cela est encore dû à l’achalandage marqué.

Le regroupement de contenu rend tout plus facile!

Où d’autre est-ce que le regroupement de contenu fait briller les données de Google Analytics?

Beaucoup de vos rapports Google Analytics favoris vont mieux avec les groupes de contenu. Le rapport de flux de comportement vient à la vie avec vos groupes de contenu.

Image 15

Nous n’avons plus besoin de regarder ce rapport avec plusieurs branches de données cachées de vue. Maintenant vous pouvez voir comment est-ce que les gens visitent votre site basé sur vos groupes de contenu prédéfinis.

Image 16

Rapports sur mesure

Vous pouvez aussi utiliser des rapports sur mesure afin de combiner plusieurs domaines ensemble. Par exemple, essayez de voir les visites organiques par l’année à laquelle vous avez écrit le contenu et les sujets dans un seul rapport.

Image 17

Vous pouvez aussi commencer à ajouter vos données de conversion en place et comprendre la valeur du contenu que vous avez produit au cours des années.

Il y a plusieurs années, j’ai écrit un article sur l’investissement dans le SEO pour YouMoz. La prémisse de base est que les investissements en SEO ne conviennent pas aux contraintes budgétaires normales. Par exemple, vous pouvez peut-être budgétiser pour tous vos efforts SEO en 2015 mais il y a un impact de ces efforts sur les revenus pour des années à suivre.

Un rapport sur mesure par année de publication peut vous aider à mieux comprendre le retour continuel sur vos investissements en SEO au fil des années.

Quels autres groupes de contenu est-il sensé d’explorer?

Une fois que nous commençons à regrouper notre contenu pour l’analyse, plusieurs possibilités deviennent disponibles. Voici quelques idées en plus pour ce que nous pouvons mesurer avec les groupes de contenu:

Regrouper par compte de partage social. Comment est-ce que le décompte de partage affecte l’achalandage et les conversions? J’ai fait une preuve de concept avec les partages sociaux dans le passée et les données sont révélatrices.

Regrouper par liens externes en utilisant Mozscape API. Poussez ceci dans votre calque de données et vous pouvez commencer à analyser comment les liens peuvent avoir un impact sur la performance de votre contenu.

Regrouper par n’importe quelles métadonnées sur votre page pour votre article. Nous avons inclu le nombre de mots ici, mais nous pouvons aussi inclure la longueur du titre, l’utilisation de mot-clé, etc.

Regrouper par mot-clé ciblé. Utilisez un champ sur mesure de WordPress (ou votre CMS) afin de pousser ceci dans votre calque de données pour le regroupement de contenu.

Regroupement basé sur une date plus spécifique. Au lieu de regrouper par année, regroupez par mois ou semaine afin de voir comment des stratégies prennent prise plus rapidement.

Regrouper par auteur de contenu. Quels auteurs génèrent le plus d’achalandage et de revenu?

Regrouper par département de compagnie. Est-ce que certains départements produisent du meilleur contenu?

Vous pouvez pratiquement mesurer n’importe quoi avec le regroupement de contenu. La seule limitation réelle étant votre imagination ET la limite actuelle de Google de 5 groupes de contenu dans chaque affichage. Vous pouvez même contourner cela en utilisant des affichages multiples si vous voulez.

À quel type de questions pouvons nous répondre avec les regroupements de contenu?

Avec les groupes de contenu en place, nous pouvons répondre à plus de questions d’affaire qu’avec des rapports de contenu standards. Voici quelques questions d’affaire dont nous avons déjà discuté et auxquelles je peux commencer à répondre avec les regroupements de contenu.

Est-ce que notre contenu marketing atteint la cible?

Est-ce que nous faisons du progrès en direction de nos objectifs avec notre contenu marketing récent?

Est-ce que nos investissements SEO mûrissent comme nous pensions qu’ils le feraient?

Est-ce que notre nouvelle concentration sur la conversion des visiteurs a affecté le revenu global de façon significative?

Par le regroupement de contenu, nous pouvons trouver des réponses dans nos points d’analyse prédéfinies. Nous n’avons plus besoin de regarder des articles et des pages individuelles afin de trouver des réponses.

Nous fournissons la taxonomie qui fonctionne pour notre entreprise. Ensuite nous utilisons cette taxonomie afin de montrer comment est-ce que les visiteurs ont atteint notre site web avec des déclarations d’acquisition.

Maintenant Google Analytics commence à penser beaucoup plus comme notre entreprise. Ils utilisent nos propres mots afin de décrire le contenu dans une structure que nous définissons. De plus, nous avons l’énorme capacité de traitement de Google Analytics pour gérer nos requêtes.

Bonus: Utilisez des dimensions sur mesure afin de rendre ces rapports encore plus utiles.

Si vous portiez une attention particulière aux variables de calque de données que j’ai montré plus tôt dans l’article, vous remarquerez une troisième variable. Cette troisième variable est le compte de mots exact pour chaque page. Cette variable a été ajoutée au calque de données pendant que je commençais à faire l’analyse sur les regroupements de contenu. J’ai remarqué que certaines analyses peuvent devenir plus faciles si j’ai le compte de mots exact disponible dans Google Analytics.

Dans Google Tag Manager, je détermine une dimension sur mesure de Compte de Mots en utilisant ma troisième variable de calque de données. Maintenant, je peux voir le sujet de l’article par décompte de mots de l’article dans Google Analytics.

Image 18

Utile? Définitivement! Il y a plusieurs moments où vous avez besoin d’un nombre exact disponible pour diriger une analyse.

Vous pouvez ajouter jusqu’à 20 dimensions sur mesure par propriété web dans Google Analytics. Ceci fonctionne seulement avec la version Universal Analytics.

Quel type d’analyse de contenu allez-vous faire maintenant?

Les regroupements sont comme des cheat codes pour que les marketers de contenu puissent amener leur analyse au prochain niveau. Vous pouvez pousser vos propres données dans Google Analytics. Vous pouvez utiliser vos propres définitions à l’intérieur de l’outil.

Il y a vraiment aucune limite à ce que vous pouvez mesurer. Qu’est-ce que ce sera? J’aimerais beaucoup entendre vos idées dans la section des commentaires.

Pourquoi faut-il mettre régulièrement à jour votre site internet ?

Mettre régulièrement à jour son site internet

Les avantages à publier régulièrement

Au plus vous produirez de contenus et les publierez rapidement sur votre site internet, au plus les robots des moteurs de recherche (Google Bot et les autres) passeront sur votre site régulièrement et ils indexeront l’ensemble des nouvelles pages. Par conséquent, vous aurez plus de contenus présents dans les résultats de recherche des moteurs, ce sont donc de réelles opportunités de trafic.

Mettre à jour régulièrement son site Web est aussi l’occasion d’afficher son expertise et de prouver que vous êtes véritablement compétents dans votre domaine, et également que vous suivez avec une grande assiduité toute l’actualité du secteur. Les sites qui proposent du contenu au quotidien ont beaucoup de chances de fidéliser un public.

Mettre à jour mon site Internet

publiez régulièrement

Dans le référencement comme dans d’autres domaines, la vérité d’hier n’est pas celle du lendemain, c’est pourquoi il est important de régulièrement vérifier si ses contenus ne sont pas obsolètes, dit autrement si certaines affirmations ne sont pas erronées. Par exemple dans le monde du SEO, certaines pratiques ne fonctionnent plus et certaines s’avèrent même être contre-productives en 2013 alors qu’elles étaient très efficaces il y a encore quelques années.

Proposer régulièrement des nouveaux articles sur son site est aussi opportunité de futurs backlinks. En effet, si les internautes aiment les contenus que vous rédigez, ils seront plus tentés de les partager sur les réseaux sociaux et éventuellement les relayer avec des liens sur leurs propres sites internet.

Quels types de contenus ?

A vous d’être inventif et de réaliser une veille efficace dans votre domaine. De nombreux types de « contenus frais » peuvent être attractifs aux yeux des internautes.

  1. Revues de presse : si vous avez un bon esprit de synthèse et que vous vous renseignez régulièrement sur ce qui se passe dans votre secteur, vous avez la possibilité de relater toutes les informations qui vous semblent pertinentes dans une revue de presse.
  2. Modernisation du design : lorsque vous faites quelques corrections sur le design de votre site ou lorsque vous le modernisez entièrement, communiquez à ce sujet et présentez les améliorations pour l’internaute.
  3. Nouveaux produits ou services : n’hésitez pas à mettre en valeur les nouveaux biens et services que vous proposez sur votre site vitrine ou sur votre boutique en ligne.
  4. Nouveaux événements : votre société participe à un congrès, un salon ou un autre événement d’envergure ? Annoncez la manifestation et expliquez ce que votre entreprise proposera à ce moment-là. Puis vous avez la possibilité après l’événement de faire un compte-rendu avec photos et vidéos. Vous valorisez ainsi l’image de votre marque, vous montrez que vous êtes présents au côté d’autres entreprises renommées. C’est aussi un moyen de prouver que vous êtes proches du public, à son contact.
revue-de-presse

revue-de-presse

Essayez de donner rendez-vous aux internautes, de les teaser. Vous pouvez par exemple leur proposer en début de semaine la première partie d’un dossier sur un sujet, et leur annoncer que la seconde partie sera publiée en fin de semaine.

Conseils de rédaction

Quelques règles essentielles sont à respecter lorsque vous publiez régulièrement des billets sur votre site internet. Le contenu doit nécessairement être bien rédigé et surtout il doit être structuré. L’internaute ne lira que s’il prend du plaisir à le faire. Des paragraphes courts et des sous-titres sont donc indispensables pour aérer chaque contenu.

Conseils de rédactions

Conseils de rédactions

Si vous n’avez vraiment pas le temps de vous occuper de la rédaction, prenez contact avec Textbroker

Lorsque vous avez fini de traiter un sujet, consultez bien sur Google les résultats relatifs à votre article. Si vous constatez que plusieurs pages sont titrées de la même façon, soyer créatifs et utilisez des synonymes ou une autre tournure de phrase.

Exemple :

  • 5 erreurs en SEO
  • Les erreurs courantes en SEO
  • Les erreurs les plus répandues

Différenciez-vous et choisissez un titre comme :

– Ce qu’il ne faut pas faire en référencement !

Comment développer une stratégie de marketing de contenu ?

Content marketing

La création de liens a fondamentalement changé. De nombreuses activités liées à la création de liens, qui étaient auparavant efficaces, sont maintenant des stratégies à court terme ou ne sont même plus prises en compte par les référenceurs dans leurs stratégies. En conséquence, les entreprises et les clients cherchent à comprendre comment certaines formes de créations de liens peuvent être traduites par des campagnes de Content Marketing à long terme. Le but de cet article est de vous aider à établir les bases pour commencer à construire une stratégie de content marketing pour votre site ou celui de vos clients.

Pourquoi devez-vous faire du Marketing de contenu ?

[emaillocker id=11971]

Selon un sondage réalisé en 2013 du Content Marketing Institute (CMI), 86% des entreprises en B2C (business to consumer) ont l’intention de maintenir ou d’augmenter leurs dépenses en Content Marketing cette année.

Sachant que la demande pour le Content Marketing est en augmentation, cela vaut la peine d’investir dans des ressources pour faire des recherches et en apprendre davantage sur les possibilités que le Content Marketing peut apporter à un site internet.

 

Dépense en content marketing en B2C

Dépense en content marketing en B2C

La croissance du Content Marketing est également un concept en accord avec la vision de Fred Wilson de Union Square Ventures. Le content Marketing augmente parce qu’il s’agit de l’avenir du marketing en ligne. Il aime assimiler le Content Marketing à un «déplacement du message d’une bannière à votre marque » et « une évolution de l’engagement de la vue à la conversation ».

En outre, l’algorithme de Google est en constante évolution, ce qui signifie que les stratégies SEO garantissant un succès rapide par le passé ne fonctionneront plus dans le futur. Par exemple, Google a déclaré qu’il n’y aurait dorénavant plus d’annonces/de confirmation de mises à jour de Panda car l’outil serait intégré dans l’algorithme existant du moteur de recherche (i.e Panda restera indéfiniment).

Nous avons également vu récemment les dangers d’acquérir des liens de publi-reportages payants (même sur les sites Internet respectés et de forte influence), une tactique considérée comme « un achat de liens » du point de vue de Google.

A présent, il est temps de développer un nouveau type de stratégie pour acquérir des liens et du trafic.

Exemples inspirés de Marketing de contenu et de contenu de grande valeur

Voici quelques exemples d’entreprises qui ont créé du contenu remarquable. Espérons que cela vous donnera la motivation suffisante pour que votre site/celui de vos clients suivent cette voie!

1. Kickstarter: Le Meilleur de 2012: Une source d’inspiration datant de 2012.

 Kickstarter: Le Meilleur de 2012

Kickstarter: Le Meilleur de 2012

2. BuzzFeed lists: Un article réconfortant qui se partagera facilement.

BuzzFeed content marketing exemple

BuzzFeed content marketing exemple

3. Les tendances de l’Emploi Indeed: Un contenu inspiré par les données directes et qui va à l’essentiel.

Content Marketing Ineed

Content Marketing Ineed

4. Shopify’s Pinterest infographic et leur nouvelle  Université E-commerce : Le contenu est ciblé de manière efficace en fonction des caractéristiques démographiques et pour le développement de leur marque en tant qu’acteur d’Influence de l’E-commerce.

Content marketing par shopify

Content marketing par shopify

5. Guides du Voisinage Airbnb : Un guide à travers les quartiers visuellement attractifs, qui se différencie des guides proposés par les concurrents.

Guide de voyage - content marketing

Guide de voyage – content marketing

6. Le Poisson d’Avril de HBOWatch: Un contenu avec une très bonne connaissance du public cible, comme le montre les chiffres d’engagement. L’article a généré 1129 commentaires !

Poisson d'avril et content marketing

Poisson d’avril et content marketing

7. Heure d’un Repas inoubliable: Des Vidéos ciblant un groupe démographique masculin. Exemples de sujets traités comme les lasagnes des fast food et les pancakes au bacon et au sirop à base de whisky.

Content marketing et repas

Content marketing et repas

Le cadre de la stratégie de Marketing de contenu

J’ai eu la chance de travailler en étroite collaboration avec le Directeur de la sensibilisation chez Distilled, Adria Saracino, qui a largement contribué à définir le cadre de la stratégie de Content Marketing ci-dessous pour un certain nombre de mes clients (et m’a, par la suite, donné cette passion pour le Content Marketing). Adria a également écrit un excellent article sur la façon d’obtenir des budgets de la part de votre entreprise pour investir dans le Content Marketing.

Ci-dessous les bases de la stratégie de contenu qu’Adria et moi-même avons créé pour nos clients. Nous avons appris que la mise en place n’était pas un travail fait à la « va-vite », mais que nos stratégies de Content marketing les plus efficaces se sont appuyées sur 3 mois minimum, uniquement consacrés à la recherche – aux études de marché, aux audits de sites, à la vérification du contenu, aux enquêtes clients et aux entretiens avec les clients pour ne nommer que quelques étapes. En outre, je vais également mettre en avant quelques exemples concrets concernant la façon dont nous avons construit à chaque étape le processus de la stratégie de contenu.

Etape 1: Recherches sur l’entreprise

La première étape dans l’élaboration d’un cadre pour la stratégie de contenu est de comprendre l’entreprise. Le type de questions que nous demandons à nos clients avant même que nous ne mettions en place la stratégie consiste à identifier les éléments suivants :

Le modèle économique de l’entreprise

  1. Comment l’entreprise génère-t-elle des revenus?
  2. Quels produits apportent le plus de revenus? Pourquoi ces produits apportent le plus de revenus? (marge bénéficiaire élevée, la forte demande, les considérations de marque)
  3. Quels produits génèrent le plus de revenus? Pourquoi ces produits créent-ils le plus de revenus? (marge bénéficiaire élevée, la forte demande, le reflet de la marque)
  4. Comment l’équipe de vente est-elle structurée? Quels paramètres sont-ils analysés ?

La base client existante

  1. Qui sont les clients existants de l’entreprise?
  2. Comment l’entreprise attire-t-elle actuellement des clients?
  3. Si l‘équipe de marketing de l’entreprise a déjà réalisé une étude de recherche de marché, demandez à voir les résultats.

Les considérations marketing

  1. Comprendre la démarche de création de contenu existante
  2. Quelles sont les consignes de rédaction (si elles existent)? Quel est le processus interne pour que le contenu soit approuvé?
  3. Qui décide du type de contenu à produire?
  4. Quels types de contenu l’équipe produit-elle actuellement?
  5. Quels paramètres l’entreprise prend-elle en compte en terme d’image de marque?

Etape 2: Collecte de données (et beaucoup)

Je crois à l’utilisation des données dont nous disposons pour prendre des décisions en étant mieux informé. Ceci s’applique en particulier au contenu; plus nous comprenons le site et les clients, plus nous serons en mesure de prendre des décisions éclairées et stratégiques sur le(s) type(s) de contenu que nous voulons produire. Pour ce faire, il est important de recueillir des données pertinentes. Ces données peuvent venir de plusieurs sources telles que les suivantes:

Analyse de la concurrence

        • Quels types de contenus proposent vos concurrents ?
        • Comment les utilisateurs sont-ils appelés à réagir au contenu?
        • Comparaison/contraste des mesures d’analyse de Référencement (DA, PA, liens externes, etc.)

Recherche de Mots clés

        • Quels mots clés amènent du trafic sur son site internet au trafic (à l’exception de ceux non donnés)?
        • Quelles sont les pages d’atterrissage de ces mots clés?
        • Quel type de mesures la combinaison de la recherche de mots clés et la page de destination apportent-elles au site?

Recherche de marché et enquêtes clients

      • Les enquêtes peuvent varier selon si l’entreprise est b2b ou b2c.
      • Traditionnellement, certaines des questions de l’enquête que nous demandons aux clients b2b sont
        • Les questions démographiques comme la profession, le secteur, le titre de l’emploi, l’âge et le sexe.
        • Depuis combien de temps êtes-vous client?
        • Quelle est la probabilité que vous recommandiez les services, les produits, etc.
        • Questions sur des produits/services spécifiques

Les questions de l’enquête que nous avons posées aux clients B2C sont très similaires, mais contiennent souvent plus d’éléments démographiques tels que: le plus haut niveau de scolarité atteint, le statut marital, le nombre d’enfants, l’échelle salariale du ménage et leur profession.

      • Nous intégrons également des questions sur les produits spécifiques, comme:
        • À quelle fréquence achetez-vous nos produits?
        • Pourquoi achetez-vous les produits?

Note Importante * Assurez-vous de tester votre enquête sur d’autres personnes étrangères au sondage avant de le lancer. Ceci garantira qu’il n’y ait pas de questions ambiguës ou qu’il n’y ait pas de questions formulées de manière à conduire à des réponses biaisées.

SurveyMonkey propose également quelques modèles de sondages qui pourront tout au moins vous aider à déterminer le type de questions que vous pourriez demander à votre public cible en fonction des objectifs de l’enquête.

modèle de sondage

modèle de sondage

Le fait d’avoir ces modèles de sondage est une excellente stratégie de contenu qu’utilise SurveyMonkey

Non seulement pour l’importance des questions de l’enquête elle-même, mais l’email que vous enverrez pour introduire votre sondage est un indicateur important de la réussite ce dernier. Idéalement, plus vous aurez de données accessibles, plus votre sondage aura de chances d’avoir des statistiques significatives. C’est pourquoi vous devez vous assurer que le modèle d’emails attire l’attention du public et crée également une incitation à remplir votre questionnaire

En conséquence, vous voulez vous assurer que le modèle d’emails attire l’attention du public et crée également une incitation à remplir votre questionnaire.

Voici un modèle d’enquête réelle que nous avons utilisé pour un client, qui a généré 917 réponses, soit environ 50% de la liste de messagerie du client.

  • Les entretiens téléphoniques avec les clients existants
    • Comme vous pouvez le voir sur le modèle d’enquêtes ci-dessus, les gens optent volontairement pour des entretiens téléphoniques, car il y a une incitation de prix garantis.
    • Les questions posées lors des entretiens téléphoniques sont beaucoup plus détaillées (ce qui nous permet finalement d’utiliser ces informations pour le développement d’un public cible). Fondamentalement, le type de questions que vous posez dans l’interview doit vous aider à:
      • Identifier les responsabilités des personnes, les choses qu’elles aiment/détestent, les frustrations/pressions, besoins, les problèmes, et la fonction qu’elles jouent dans le processus d’achat.
        • La fonction qu’ils jouent dans le processus d’achat dépend des rôles suivants :
          • Initiateur: souligne la nécessité d’acheter le produit
          • Influenceur: évoque l’influence sur les personnes qui peuvent prendre la décision d’acheter le produit
          • Preneur de Décision : décide ou non d’acheter le produit
          • Acheteur: sélectionne auprès de qui acheter et les accords qui en découlent
          • Utilisateur: utilise le produit
          • Mise en relation: a accès ou fournit des informations à la fois au décideur et/ou à l’influenceur
Processus de décision

Processus de décision

Etape 3: Préparation et évaluation

Maintenant que de nouvelles données ont été collectées à partir de différents canaux, il est important d’évaluer/d’analyser les données qui viennent d’être recueillies et voir comment elles viennent en corrélation avec les données que vous avez déjà sous la main. Au cours de cette étape, il est également essentiel de prendre du recul et de faire en sorte que les objectifs de contenu soient clairement définis.

Créer un audit de référence en utilisant Analytics

  • C’est l’occasion de comparer/de contraster les résultats avant et après la création du contenu
  • Voici quelques données d’Analytics importantes à prendre en compte:
    • Trafic
    • Vues sur les pages
    • Pages par visite
    • Temps moyen sur le site
    • Entrées/sorties
    • Taux de Conversion
    • Taux de Rebond
    • Liens des domaines sources
    • Autorité de la Page
    • Classement

Mettre en place un audit du contenu

  • Le but de l’audit du contenu est d’évaluer quel était l’impact du contenu précédent sur le site, et organiser le contenu existant sur le site pour déterminer les possibilités supplémentaires.
  • Pour l’un de mes clients, Adria et moi-même avons analysé les 500 premières pages d’atterrissage du site du client et avons analysé le contenu selon trois approches différentes :
  • Mesures d’Analytics: engagement (taux de rebond, temps sur le site) et nombre de visiteurs (identifier les possibilités de mots clés potentiels)
  • Mesures de référencement: Liens des domaines sources, autorité de la page, etc.
  • Perception du Contenu: est-ce utile pour l’utilisateur? Quel type d’utilisateur peut-il attirer?
    • Nous analysons individuellement chaque page de contenu et déterminons où il se trouve sur l’entonnoir de contenu.
      • Sensibilisation: Le contenu créé pour cette partie de l’entonnoir est conçu pour cibler un public qui n’a pas encore commencé à examiner le produit/les services de l’entreprise.
      • Déclenchement: Le contenu créé pour cette partie de l’entonnoir arrive au moment ou l’utilisateur a pris connaissance du produit/ service et a commencé à réfléchir à la possibilité d’en avoir le besoin.
      • Recherche: L’utilisateur a alors décidé de faire des recherches plus approfondies sur le produit/service.
      • Considération: L’utilisateur a décidé d’investir, mais n’a pas encore décidé quelle marque choisir.
      • Achat: L’utilisateur a décide d’investir dans un produit/un service de l’entreprise.
      • Rétention: Contenu ciblé en vue de retenir les clients, en s’assurant qu’ils restent fidèles au produit/à la marque.
processus

processus

Le but d’étiqueter chaque étape de l’entonnoir avec chaque élément de contenu associé est, en fin de compte, d’évaluer la distribution de contenu sur un site et de déterminer s’il y a des lacunes. Ce site, par exemple, avait 180 pages de contenu unique et sa distribution ressemblait à ceci :

distribution de contenu

distribution de contenu

Dans ce cas précis, il est évident qu’une grande partie du contenu du site se trouve au fond de l’entonnoir. En conséquence, nous avons recommandé au client de créer plus de contenu visant davantage le haut de l’entonnoir. Il est également important de garder à l’esprit que le site n’est pas nécessairement à la recherche d’une répartition uniforme de contenu à chaque étape de l’entonnoir. La somme nécessaire est déterminée par divers facteurs, tels que la recherche de mots clés et une approche interactive dans laquelle le contenu est construit et vise une étape spécifique de l’entonnoir.

Par la suite, ces éléments de contenu seront analysés pour déterminer s’il est avéré qu’ils ont créé de la valeur en fonction du contenu prédéterminé, des objectifs et des indicateurs de performance clés du site. Cela rejoint notre point suivant :

Clarifier les objectifs de cette stratégie de contenu. Les objectifs doivent rester généraux:

Pourtant, les objectifs/les mesures doivent aussi être liés spécifiquement à l’endroit où le contenu se trouve dans l’entonnoir de contenu:

L’article de Jay Baer explique cela de manière plus détaillée:

  • Consommation de mesures: Combien de vues/téléchargements votre contenu a-t-il reçu?
  • Partage des mesures: Combien de fois votre contenu se partage? (Tweets, Likes…etc)
  • Mesures de la génération de clients potentiels: À quelle fréquence les consommateurs se transforment en clients réguliers?
  • Mesures des ventes: À quelle fréquence les consommateurs passent-ils à l’acte d’achat?

Dans l’idéal, les indicateurs de consommation seraient liés au contenu en haut de l’entonnoir et les données sur les ventes liées au contenu sont situées en bas de l’entonnoir
Voir le schéma ci-dessous :

Schema du content marketing

Schema du content marketing

  • Développer les données intrinsèques
    • Afin d’atteindre cet objectif, vous devrez réunir toutes les données qui ont été tirées de la vérification du contenu, des enquêtes clients et des entretiens clients. Une fois que vous avez fait cela, classez les individus du secteur en différentes catégories.

Renforcer le processus de rédaction de la société

  • Qui doit être inclus dans la phase de développement et la mise en place du contenu? Quand doivent-ils être intégrés?
  • Avoir une compréhension claire des éléments impliqués (i.e. combien de temps cela prend-il habituellement pour avoir l’approbation des services compétents?)
  • Déterminez le style du site/le ton/l’engagement

Définir la stratégie de contenu

  • Quel type de contenu sera produit sur le site?
  • Où vient se placer le contenu sur l’entonnoir?
  • Où se place-t-il sur le site? Dans une catégorie séparée, sur une catégorie existante?
  • Quels mots clés votre contenu cible-t-il?

En suivant ce processus détaillé, les processus de recherche intensive permettent à une entreprise de voir clairement les opportunités à portée de main avec des prévisions de haut niveau. Lorsque nous suivons ce cheminement, nous identifions des moyens d’améliorer non seulement la structure organisationnelle de l’entreprise mais aussi de créer des normalisations sur la façon dont le contenu et les pages seront publiées sur le site (URL statiques, le ciblage des mots clés, le ton du contenu / la longueur). C’est aussi grâce à ce processus que nous avons pu engager / intégrer plusieurs départements et définir des méthodes pour travailler ensemble de façon transparente.

De plus, nous arrivons aussi à comprendre clairement les grandes opportunités à exploiter pour le site. Il est impossible d’aller de l’avant et de faire plus de recherches, plutôt que de ne pas être en mesure de discerner plusieurs opportunités liées au CRO, à l’architecture de l’information, au ciblage par mots clés et à l’analyse du contenu, pour n’en nommer que quelques-uns.

Etape 4: Prospection

Cette phase du processus permet d’identifier les individus/sites qui pourraient être intéressés par le type de contenu que l’entreprise va produire et les faire participer à de multiples points dans le but de développer des relations avec les leaders d’opinion.

  • Identifier et atteindre les influenceurs
    • Identifier les influenceurs grâce à des outils comme Followerwonk et Topsy
  • Rester informé sur l’actualité du secteur
  • Rester informé quant au contenu créé par vos concurrents

Etape 5 : Créer et promouvoir le contenu

Au cours de cette étape, l’objectif est de créer les éléments du contenu, de suivre les protocoles internes et de signer les processus qui ont été déterminés au cours de l’étape 3. Assurez-vous que les normes de rédaction soient respectées et veillez à ce que le contenu créé à présent soit réellement exceptionnel.

  • Créez du contenu et réévaluez-le constamment pour vous assurer qu’il réponde à la checklist suivante
    • Le contenu est-il crédible ?
    • Le contenu est-il informatif  ?
    • Le contenu est-il facile à comprendre ?
    • Le contenu est-il utile ?
    • Le contenu est-il exceptionnel ?

Faites la promotion et sensibilisez les leaders d’opinion au contenu

Etape 6: Analyser l’impact du contenu

Après que le contenu ait été publié et promu, il est temps d’évaluer la façon dont il a eu un impact et les autres enseignements que l’on peut tirer du processus, incluant :

  • Quel succès a eu le contenu?
  • Qu’avez-vous appris? Quels changements sont à apporter au processus?
  • Quelles données avons-nous reçu grâce au contenu?

Le but sur le long terme est que le contenu soit en mesure de remplir les objectifs initiaux de la stratégie de marketing de contenu. Au fil du temps, chaque partie du contenu produit doit systématiquement devenir de plus en plus simple, dans la mesure où les enseignements sont développés et réitérés à chaque fois. Bien que le processus semble très gourmand en ressources au début, avec le temps, l’objectif est que la production de contenu efficace et significatif devienne une part cruciale de votre entreprise.

En conclusion, les principaux avantages d’avoir une stratégie de contenu pour votre site est que, d’un point de vue entrepreneurial, votre site ne créera plus de contenu pour  » l’amour du contenu » ou pour construire un  » lien d’accroche. » Mais au contraire, le site disposera désormais d’un cadre de création de contenu qui servira à: engager les clients actuels et futurs, à établir une notoriété et une influence au sein du secteur, et à recueillir par conséquent plus de trafic, une meilleure conversion, et des liens vers votre site.

De plus, faire appel à plusieurs individus pour le développement de la stratégie de contenu d’un site, mettra automatiquement en place les bases de l’intégration du Référencement dans les autres activités de marketing en ligne du site, comme le CRO (Contract Research Organization), les réseaux sociaux, et les Relations Publiques.

Source : How to build a content marketing strategy

Définir votre stratégie de contenu pour améliorer votre taux de conversion

« Nous avons besoin de plus de contenu »

Chaque marque a au moins une fois dit cette phrase dans toute son existence. Ayant travaillé comment consultant digital il y a de cela plusieurs années, j’ai été exposé à un grand nombre de marques de différentes sociétés (Avec bien sûr des stratégies différentes. Beaucoup d’équipes disposent d’un traducteur en freelance, tandis que d’autres ont des équipes complètes avec des designers, des vidéographes, et quelques écrivains. Sans compter la différence de taille entre chaque équipe, ils avaient tous en tête une chose en commun :

Ils ont tous besoin de plus de contenu. Sincèrement, ma réaction fût quelque chose comme : Plus de contenus? Je connais très bien les stratégies pour se positionner sur la longue traîne en rapport avec vos mots clés principaux. J’effectuerai une analyse de vos mots clés et je reviendrai vers vous avec une quinzaine/ vingtaine d’idées de contenus à envoyer à votre rédacteur. Nous optimiserons tous ces contenus avec des Title, des balises H1 de qualité, et nous nous positionnerons dans les SERPs afin d’obtenir davantage de trafic sur notre site internet. Oh! Nous pouvons également les partager sur les réseaux sociaux.

Par la suite, je me suis lancé dans cette stratégie en cherchant le meilleur moyen systématique qui permettrait à toutes sociétés de n’importe quelle taille d’avoir une stratégie de contenu. C’est une stratégie qui a malheureusement ses limites, je suis donc parti d’un autre point de vue plus enrichissant afin notamment d’améliorer le taux de conversion de chacun de mes clients en demandant « Pourquoi »à l’ensemble des équipes avec lesquelles j’ai travaillé :

Pourquoi voulez-vous plus de contenu ?

 » Parce que je veux me positionner sur les SERPs« (Au moins ils ne se le cachent pas) 2.  Pourquoi voulez-vous vous positionner ? « Parce que je veux plus de trafic » 3.  Pourquoi voulez-vous davantage de trafic ? « Pour augmenter la notoriété de ma marque » 4. Pourquoi voulez-vous augmenter votre notoriété ?  » Pour que les internautes veuillent acheter mes produits » 5. Pourquoi voulez-vous que vos internautes achètent vos produits ?  » Parce que je veux plus d’argent » Soudainement, l’objectif n’était plus de faire plus de contenu mais bien d’obtenir les bons contenus qui répondent bien à l’audience que nous ciblons dans le but de gagner de l’argent.

Cela siginifie que nous sommes dans une stratégie bien plus complexe que l’initiale qui visait uniquement à apporter des contenus basiques. Ici, nous ne traitons pas avec les mêmes internautes, nous travaillons uniquement avec des internautes qui ont d’ores et déjà une envie d’acheter vos produits. Je vous invite à aller voir cet article qui présente les étapes de l’internaute avant l’achat.

Le fil conducteur de la vente

Et cela ne s’arrête pas là. A chacune de ses interactions, le consommateur aura un point de vue différent, et il aura besoin de contenu différent pour construire une réelle relation avec votre marque. C’est pour cela qu’il est indispensable de bien comprendre qui est votre audience et ce qui est important pour eux. Super facile, pas vrai ? Allons tout de suite voir ensemble différentes manières de bien comprendre votre audience.

Quelle est votre réelle audience ?

« Si votre contenu est pour tout le monde, en réalité votre contenu est pour personne. » Kristina Halvorson, de MozCon 2015. Ici, nous insistons sur le fait qu’il est important de savoir qui est votre audience (et quelle audience vous ne ciblez pas). Lors de la stratégie globale de votre marque, vous avez tendance à vouloir répondre à toute la demande des internautes. C’est donc là le problème, et c’est pour cela que votre conversion est aussi faible. Vous n’avez pas besoin d’être la marque la plus connue pour tout le monde, Vous avez besoin d’être la marque connue pour VOS INTERNAUTES. Je ne dis pas que vous avez uniquement besoin de vous concentrer sur tel ou tel groupe de personnes et de consommateurs.  Commencez d’abord par travailler avec ce que vous avez.

Google Analytics

Comme dit précédemment, tout est question de ciblage, de cibler la bonne audience qui vous permettra d’augmenter votre chiffre d’affaires. Les personnes les plus importantes pour mon business sont celles qui ont un but précis. C’est pour cela que je dois connaître le maximum d’éléments sur ma cible afin de l’amener plus facilement sur notre site internet. Pour faire cela, segmentez votre analytics afin de voir quels sont les objectifs réalisés par les différents internautes. Allez sur Ajouter un segment -> Conditions -> Compléter votre objectif spécifique. Vous pouvez utiliser la fonctionnalité graphique sur Google Analytics afin d’avoir une vue d’ensemble de votre audience en particulier.

Audience Anlaytics

L’outil vous permet d’analyser l’âge, la location, la nationalité et plus encore. Vous pouvez également regarder leurs intérêts.

Le comportement sur Google analytics

Je vous recommande de le faire pour des groupes particuliers afin de mieux comprendre les différentes sortes de contenu qui augmentent votre conversion. Vous avez la possibilité de créer des groupes en fonction et en rapport avec le type de contenu que vous proposez ou vous pouvez simplement regarder les dossiers spécifiques. Vous pouvez également utiliser ce segment afin de mieux analyser les sites qui vous rapportent du trafic avec un bon taux de réalisation d’objectifs. Cela montre les sites internet qui sont intéressés par votre marque.

Les adeptes de Twitter

En analysant les followers de votre site, cela vous fera comprendre l’audience actuelle que vous percevez. Cela vous aidera plus facilement à trouver les tendances parmi les internautes qui sont intéressés par votre marque. Vous pourrez à partir de là créer une stratégie bien meilleure par la suite. Alors, allons-y avec twitter, je suis un grand fan de Followerwonk pour plusieurs raisons. Je l’utilise pour tout, analyser l’audience, faire une recherche sur les concurrents. Mais pour mieux comprendre encore votre audience, allez sur le twitter de vos concurrents et analysez leurs followers.

Followerwonk vous donnera plus de 5000 échantillons depuis l’analyse de l’audience en passant par la recherche de vos concurrents jusqu’à la prospection qui vous donnera une très bonne analyse globale de vos followers. Cependant, si vous exportez toutes les données, vous pouvez analyser plus de 10 000 Followers. Par exemple dans le domaine des bières pas cher, j’ai analysé qui suivait la marque de bière Rainer et force est de constater l’ensemble des thématiques s’y rapprochant (Voir photo ci-dessous).

Analyse Twitter

Vous pouvez également utiliser Followerwonk pour mieux comprendre quand est-ce que votre audience est active sur Twitter afin de mieux adapter vos posts, notamment au niveau du créneau auquel vous aurez le plus d’engagement.

Follerwonk

Parallèlement, je suis un très grand fan de l’habilité de Followerwonk pour les recherche des bios Twitter pour les mots clés spécifiques. Pas seulement car cela est très utile pour trouver de l’autorité dans des endroits spécifiques mais parce que cela permet de trouver d’autres expressions clés que votre audience utilise pour se décrire.

La recherche des profils sur Twitter

Chercher les bios des twitter en rapport avec des mots clés est très important pour votre business, mais aussi les mots qui sont utilisés pour décrire votre audience. De toute évidence la bière pas cher ouvre la voie mais regardez autour de ce mot clé : Vin, whisky, connaisseur.. Peut-être que les personnes s’intéressant à la bière pas cher sont également intéressées par une bière artisanale notamment. Cela vous permet de mieux cerner votre demande mais également d’élargir votre communication à une audience plus grande.

Consultez également notre article pour gagner des followers sur Twitter gratuitement.

Les fans sur Facebook

Facebook permet de chiffrer directement qui s’engage avec vos publications et avec votre marque. Je vous invite à bien différencier les internautes qui s’engagent parmi l’ensemble de vos fans. Cela vous donnera une idée globale du nombre d’internautes qui s’engagent avec votre marque.

Les fans sur facebook

Simon Penson a parlé de la façon dont vous pouvez utiliser Facebook pour voir si votre public a une plus grande affinité pour un certain produit/ activité par rapport à l’année dernière, et je vous recommande fortement de jouer avec cette fonction sur Facebook.

Ce dont ils ont besoin

Je tiens à examiner les données de recherche du site pour deux raisons : pour savoir ce que les utilisateurs recherchent, et pour savoir ce que les utilisateurs ont du mal à trouver. Je vais élaborer sur cette dernière problématique puis entrer dans les détails à propos de la première. Si vous remarquez que beaucoup d’utilisateurs effectuent des recherches sur votre site en interne, c’est qu’ils ne trouvent pas directement le contenu souhaité et cela peut facilement s’arranger.

J’aime regarder les données de l’année précédente sur Analytics afin de déterminer ce qui était le plus recherché sur mon site internet. Dans l’exemple ci-dessous, L’éducateur peut rapidement voir que les facteurs de décisions importantes pour ses potentiels clients sont le calendrier académique mais également le prix. Si j’étais ce client, je chercherais à jouer sur les aspects financiers tel que c’est prouvé.

Questions

Semblable à la recherche de site, il est important de comprendre ce qui remet en question vos clients sur votre produit ou votre société. Vous devez être là pour répondre à ces questions afin d’être présent du début de leur cheminement vers l’acte d’achat , tout en faisant circuler une réelle autorité. Voici ci-dessous une image montrant comment rechercher sur analytics les termes de recherche.

IM13

Utilisez les Suggestions Google

C’est une ancienne mais très bonne technique que j’utilise encore aujourd’hui. Entrez le début de vos mots clés afin que Google vous suggère automatiquement des sujets que les internautes ont l’habitude de taper.

Utilisez un outil très pratique

Vous pouvez voir l’outil Grepwords, qui permet de vous aider à trouver l’ensemble des expressions qui sont en rapport avec des mots clés. Il sera indiqué également le volume de recherche.

Forums

C’est quelque chose de très intéressant également, si vous connaissez de nombreux forums dans lesquels de nombreux internautes parlent de vos produits et de vos services, vous pouvez trouver ce que recherchent les personnes directement dessus. Vous pouvez utiliser différentes requêtes pour trouver les personnes qui posent des questions à propos de vos produits et services. Voici un exemple : Tapez « Votre marque » ET « Nom du produit » sur Google. Cela vous permettra d’ajouter des précisions sur votre offre. Vous pourrez même répondre aux questions qui n’ont pas de réponse dans le but de les amener sur votre site internet.

Demandez leurs avis

Si vous voulez atteindre l’internaute derrière l’ordinateur, vous avez besoin de parler aux internautes en face à face. Si vous travaillez dans le B2B, vous devez certainement avoir un service marketing qui peut effectuer une quinzaine d’appels afin d’analyser les différentes tendances au niveau des questions et des réponses proposées. Si vous êtes en B2C, proposez un questionnaire ou une étude à vos internautes. Vous pouvez également tchater avec quelques personnes pour aborder leurs expériences. Si vous ne vous sentez pas encore prêt à atteindre vos clients actuels, utilisez l’étude de consommation de Google.

Analyse de l'audience

Après la collecte de données à partir de Google Analytics et d’autres plates-formes sociales , vous pouvez utiliser cette information pour vous concentrer sur un segment de la demande et créer quelque chose d’adéquat afin d’être assuré de répondre à la demande. Même si les études de consommations sont limitées, cela reste un bon moyen de collecter des informations. En effet, ce n’est pas la plateforme pour poser 50 questions, mais vous pouvez en poser quelques unes afin de comprendre encore mieux votre audience. Voici quelques exemples de questions :

  • Avant d’acheter un produit, quel est votre processus de recherche ?
  • Etes-vous actif sur les réseaux sociaux ? Si oui, que suivez-vous ?
  • Qu’est ce qui vous empêche d’acheter le produit ?
  • Qu’est-ce qui vous empêche d’acheter un produit d’une marque spécifique ?
  • Quels sont vos sites favoris pour rechercher des articles ?

Je suis aussi un adepte de tests avant de publier du contenu. Bien-sûr, vous ne devez pas faire des tests pour chaque post mais si par exemple je représentais la marque Zulily, je poserais ces deux questions :

  1. Etes-vous une maman ?
  2. Lesquels de ces articles sont pour vous les plus intéressants ?

Donnez leur ce qu’ils souhaitent

Maintenant que vous avez une meilleure idée des personnes que vous ciblez, il est important de répondre à leurs demandes en créant du contenu adapté. Veillez à ce que votre audience grandisse en établissant plusieurs fois les méthodes de recherche. N’hésitez pas à inscrire vos commentaires afin de partager également vos techniques favorites pour convertir au mieux votre audience.

[/emaillocker]

Source : MOZ