Redirection 301 et référencement Naturel – Etude de leur impact

301 redirect

Nous testons de nombreuses techniques SEO au fil des jours qui passent. Nous mesurons et évaluons constamment chaque stratégie que nous partageons dans nos articles afin de vous aider dans vos stratégies SEO. Nous vous faisons part aujourd’hui d’un test sur les redirections 301 et l’impact que cela provoque sur le trafic de votre site Internet. Nous sommes habitués à effectuer des tests dans le but de connaître leurs effets. Par exemple, un mauvais bout de code qui se déploie et qui sanctionne votre référencement. Grâce à nos différents tests, vous pouvez améliorer votre stratégie de référencement dans le but de dominer vos concurrents sur Google.

Des dizaines de milliers de redirections 301

Un de nos tests consistait à impliquer des redirections 301 pour de nombreuses pages produits. En moyenne, nous avons pu constater une baisse du trafic d’environ 15% pour les URLs redirigées. Autrefois, Google communiquait sur le fait que les redirections 301 avaient une forte influence dans le Pagerank. Il est, à l’heure actuelle, plus difficile d’évaluer son influence sur le page rank. Allons donc analyser ensemble la structure de notre test SEO.

La structure de notre test SEO

[emaillocker id=11971]

Comme toute bonne équipe de référencement, nos pages produits sont configurées pour présenter le nom du produit dans l’URL. De plus, si pour une raison quelconque les URLs ont changé, les anciennes URls seront redirigées automatiquement.

Ce que nous n’avons pas anticipé, c’est le travail des marketeurs qui ont également travaillé sur les URLs. Certaines modifications impliquent le changement des noms standards mis en place par les référenceurs. Chaque changement était fait pour les consommateurs. Mais lorsque les URLs ont changé, cela a causé des milliers de redirections 301 pour ces pages produits. Vous pouvez voir sur notre photo ci-dessous le changement de l’URL passant de « /barstool.html » à « /bar-stool.html ». Ceci est la première modification de l’équipe marketing.

 

What we didn’t realize, though, is that our merchandising teams were also busy being good at their jobs, part of which involved changing the naming standards of products on a regular basis. Every change they made was good for the customer. But when the the naming standards changed, it caused thousands of products to change names. This, in turn, updated the URLs of those product pages, triggering a 301 redirect on every page.

Par exemple, lorsque vous effectuez une mise à jour dans le but d’avoir un style cohérent. L’équipe marketing a changé « Barstools » pour un terme plus approprié « Bar stools ». La société Wayfair.com a plus de 8000 « Bar stools ». Il y a donc eu de nombreuses redirections 301 faites automatiquement. Mais quelques mois plus tard, l’équipe du marketing a trouvé que cela serait mieux d’inclure la taille des bar stools dans l’URL (afin de mieux différencier les produits et de pouvoir positionner son site Internet sur des requêtes longues traines). Une fois encore, des pages de produits sont en 301 à cause du changement des URLs.

Tout ce processus provoque de nombreuses redirections 301 sur des milliers de pages sur le site internet et ce qui influence le positionnement de votre site internet.

Mesurer l’impact

Après avoir remodelé les URLs afin d’éviter les redirections constantes, nous avons réalisé quels sont les impacts des redirections 301 sur le trafic de notre site internet. Récupérer les données fut très facile. Nous avons chaque dates où un changement a été effectué, des dizaines et des milliers de pages avec le nombre exact de visites organiques ainsi que toutes les informations permettant d’analyser l’impact des redirections 301 sur votre trafic.

Nous avions été surpris d’avoir une baisse de 15% du trafic organique pour une catégorie  qui a changé d’URL. Dans notre exemple sur les bar stools, nous avons perdu pas moins de 15% du trafic organique dès le premier changement.

variation du traffic

Chaque classe produit nous a montré une baisse sur plusieurs semaines. Quelquefois cela est immédiat (tel que bar Stools) alors que certains sont plus sur la durée.

Nous ne voyons aucune preuve de la reprise de l’impact des redirections 301 même après plusieurs mois. Cependant, nous avons vu une petite augmentation générale par la suite mais cela est dû à l’augmentation globale du positionnement de notre site internet sur Google. Globalement, nous sommes 15% en dessous du trafic que nous aurions pu avoir.

Ce qui est particulièrement fascinant avec ce nombre de 15% c’est qu’il représente exactement le montant de la perte sur notre PageRank.

Ce que cela signifie

Nous avons toujours su que les redirections 301 ne pesaient pas lourd sur le référencement mais pourtant, avec le test que nous avons effectué, nous pouvons vous assurer que l’impact est tout de même très important. Le plus important, c’est qu’il n’y ait pas plusieurs redirections 301 de suite qui puissent causer un réel problème sur le référencement.

Il est intéressant de souligner cependant que les redirections 301 peuvent diminuer de 15% votre trafic. Par exemple, si vous êtes premier sur une requête et que vous effectuez des redirections 301, vous descendrez seulement en position 2 ou 3. Ainsi cela peut vous coûter plus que 15% de votre trafic sur cette page. En revanche, si vous êtes positionné hors de la première page Google, alors vous ne perdrez que très peu de trafic. Une dernière chose : si votre page est très puissante, les redirections ne peuvent avoir aucun effet. Donc prenez bien garde à vos redirections 301 qui influencent plus ou moins votre trafic en fonction du positionnement de votre site internet.

Conseil de l’Agence CSV : ne jamais changer vos URL afin de ne pas avoir à effectuer de redirections 301 et de garder intacte la puissance de vos pages.

Source : Moz

[/emaillocker]

2 études sur la distribution du Link Juice en SEO

Link juice

Suite à mon étude sur les ancres multiples en SEO, on m’a demandé dans les commentaires si je pouvais faire un test portant sur la distribution du « link juice » en SEO.  Aucun test n’a encore été effectué sur la distribution du link juice pour deux raisons :

  • Il est difficile de calculer une donnée dont nous n’avons aucun indicateur réel.
  • Quantifier le Link Juice distribué s’avère être mission impossible pour la raison ci-dessus.

Afin de positionner un site en première page de Google, il est essentiel de toujours être à jour sur les techniques de référencement et sur les stratégies SEO, c’est pour cela que j’ai réalisé cette petite étude.

Comment faire un test sur la distribution du LinkJuice ?

Je vais donc faire un premier test qui pourra servir de base à la communauté SEO. Une base pour réaliser d’autres tests sur le link juice.

Objectif du test : Grâce à cette étude, je vais tenter de découvrir si un lien ayant une ancre optimisée distribue plus de Link Juice qu’un lien n’ayant aucune ancre optimisée.

Ressources nécessaire :

  • Un nouveau nom de domaine
  • 4 pages : A, B, C, D

Etude N°1 : L’impact d’une ancre sur la distribution du LinkJuice

Ces quatre pages auront un contenu qui ne voudra strictement rien dire, mais on retrouvera sur les quatre pages le même mot-clé qui est « testdujuice » (nous pourrons nous en servir pour vérifier le positionnement des pages sur ce mot-clé en fonction de la popularité distribué, ce mot est ajouté dès que les pages seront dans l’index de Google)…

Pour notre test, nous allons faire un lien vers chaque page : 2 liens ayant une ancre et 2 liens en apposant seulement l’URL.

Le premier lien est la page A – PAGE A :

Le second lien est la page B – PAGE B :

Pour le troisième page, une ancre non optimisée (ancre ne comportant aucun mots-clés) – PAGE C :  eciujknil

Pour la dernière page, une ancre optimisée (comprenant un mot qui est présent sur la page D) ainsi qu’identique à l’URL – PAGE D : Linkjuice59 (l’ancre est faite !)

Le bon sens voudrait que le positionnement des pages C et D soit en avant les pages A et B. Dans l’ordre je dirai :

  1. Page D (ancre optimisée)
  2. Page C (ancre non optimisée)
  3. Page A (aucune ancre mais premiers des quatre URL
  4. Page B (aucune ancre et deuxième position)
Link Juice

Link Juice

Premiers résultats après 12H

20H après la mise en ligne (Mise en ligne le 14 Février à 22H), résultat le 15 Février à 16H30 voici les premiers résultats :

linkjuice

Comme nous l’avions prédit, voici le classement :

  1. Page D (ancre optimisée)
  2. Page C (ancre non optimisée)
  3. Page A (aucune ancre mais premier lien externe)
  4. La page B n’est pas encore positionnée

Première conclusion sur la distribution du Link Juice en SEO (après 24H)

Google donne plus d’importance aux liens ayant une ancre optimisée tant pour le positionnement que dans la distribution du link juice. (à vérifier sur la requête « testdujuice » prochainement).

En seconde position, même si la page de destination ne possède pas le mot-clé utilisé sur l’ancre, la distribution du Link Juice est plus importante que pour une page sans ancre.

En troisième position, nous avons la page A, bien que ce soit le premier lien de la liste, il figure en position N°3.

4H plus tard : La page B est indexée et se positionne N°2 (peut être grâce à la prime de fraîcheur) dans le cas contraire, j’attends vos avis en commentaire (personnellement je la vois en dernière position d’ici quelques heures … !

test du Link Juice

test du Link Juice

17 Février 2012

Merci à meilleur antivirus pour son commentaire (Si jamais mes parents m’avaient appelé meilleur antivirus, je vous raconte pas la honte … ).

En effet, aujourd’hui (2 jours plus tard) l’accueil du site est positionné sur site:http://www.link-juice.fr (et premier en plus). Y a t-il quelqu’un qui s’amuse à faire des liens vers l’accueil ?!

Link Juice

Link Juice

Ou alors, le classement de Google sur la requête « site:www.link-juice.fr » prend en compte l’accueil en premier (dans tout les cas) puis tri par ordre de link juice reçu les pages. Cela me semble être l’explication la plus probable mais n’hésitez pas à me donner votre opinion dans les commentaires.

 Etude N°2 sur la distribution du Link Juice en SEO : Image + Texte

Ma seconde étude est liée à mon étude qui a démontré que l’attribut ALT ne servait plus à positionner un site externe … Ce test pour récapituler s’est déroulé comme ci :

Link Juice

Link Juice

Une page web « CSV » ayant une partie sous la forme de page partenaire lie 3 pages de différentes manières :

  1. La page A est liée avec un lien image DOFOLLOW et un lien texte DOFOLLOW
  2. La page B est liée avec un lien image en NOFOLLOW et un lien texte en DOFOLLOW
  3. La page C est liée avec un lien image en DOFOLLOW est un lien texte en NOFOLLOW

Sur chacune de ces pages, j’ai mis quasiment la même chose au niveau du contenu, j’ai cependant mis un h1 identique à tous afin de ranker sur une requête et voir quelle page ressortira en premier. Voici le résultat :

Link Juice

Link Juice

Voici le classement :

  1. Page C, page qui reçoit un lien image en dofollow et un lien texte en nofollow
  2. Page A, page qui reçoit un lien image en dofollow et un lien texte en dofollow
  3. Page B qui reçoit un lien texte en dofollow est un lien image en nofollow

Il semble donc que Google distribue le Link Juice de la manière suivante, prenons la base de 10 le juice à distribuer entre ces 3 pages :

  • 5 points pour un lien ayant seulement une image
  • 3 points pour un deux liens (un image + un texte) soit 1,5 par lien
  • 2 points pour un lien texte simple.

Oui vous lisez bien, le contraire de ce qu’il aurait été logique de faire !

Conclusion de cette seconde étude

Je ne peux malheureusement pas tirer de conclusion rapide, d’autant que les résultats ne sont pas ce que l’on attendait. Si vous avez une idée, essayez de partager avec nous celle-ci afin que nous puissions tirer une conclusion intéressante !